Facebook
Agenda
Web-TV
Rcf
Le Denier

Voyage de la délégation diocésaine à Madagascar, épisode #5

Coopération missionnaire

Enseignement catholique

Notre archevêque


La journée du 18 juillet, dernière journée à Diego Suarez avant le retour en France, a débuté avec la visite du Centre de formation technique et professionnelle de la SECREN (Société d’études de construction et de réparation navale).
Cet établissement accueille des jeunes de 16 à 28 ans, et les forme pendant 2 ans à un métier de base, quatre métiers subsidiaires et trois langues étrangères (français, anglais et espagnol). Avoir un chantier naval sur place pour les activités pratiques est une chance pour les élèves, … et pour nous aussi puisque nous avons pu poursuivre notre visite sur le chantier naval.
De retour dans le centre de Diego Suarez, c’est au marché que nous nous sommes arrêtés quelques instants, prenant ainsi toute la mesure de la vie populaire locale : les couleurs, les multiples senteurs…
La pause du déjeuner a été consacrée à la rencontre des sœurs CIM (Cœur immaculé de Marie), qui dirigent le noviciat et un foyer de charité. Vingt deux novices cette année, dont 13 en première année. Les sœurs CIM, tout comme les sœurs de Ragus rencontrées ensuite (qui gèrent le centre spirituel St Augustin), sont activement investies dans le projet « diocèse vert » et mènent une action de reboisement sur leur propre terrain. Pas toujours facile de par (entre autres) le manque d’irrigation, mais leurs efforts commencent à payer.
Enfin, pour terminer cette belle journée, la délégation clermontoise a été conviée chez un paroissien, fervent défenseur du diocèse vert, et propriétaire d’une villa avec vue sur l’océan (et face au pain de sucre) : un véritable écrin de verdure, témoignage de la possible et nécessaire reforestation de Madagascar.

 


X