Facebook
Agenda
Web-TV
Rcf
Le Denier

Si on vous dit « 2 février », à quoi pensez-vous ?

Communautés religieuses


La présentation de Jésus au Temple : la lumière des nations ? Avec une procession des lumières à la messe. Mais aussi la journée de la vie consacrée.

Des femmes, des hommes ont voulu mettre leurs pas dans les pas de Jésus et ont choisi la vie consacrée pour le faire. Ils voulaient signifier que Dieu avait la première place dans leur vie ; en louant Dieu pour sa miséricorde, en Le servant par la prière, dans la présence aux femmes et hommes, aux démunis dans la vie de chaque jour. Vivant la foi, l’espérance et la charité de l’Eglise, Peuple de Dieu, Corps du Christ.

Aujourd’hui, en France cette forme de vie connaît des moments de désert. Pourtant : Il y a 163 religieux ou religieuses et 18 consacrées (institut séculier, veuve et vierges consacrées) soit 181 personnes. 55 hommes et 126 femmes.

Dans la vie religieuse, 2 branches – la vie contemplative : Clarisses Capucines à Chamalières (16) et Bénédictins à Randol (37). – la vie apostolique : présence à la vie des quartiers, à la vie des paroisses à Giat, Pontgibaud, St Eloy les Mines, Aigueperse, Lussat, Thiers, Ambert, Issoire et Aubière, Aulnat, Chamalières, Clermont-Fd pour d’autres en maison de retraite. Les communautés implantées depuis des années dans les paroisses vivent leur charisme et s’adaptent aux changements. Elles sont présentes, discrètes, en lien avec les gens. Étant en majorité à l’âge de la retraite, elles prennent part aux activités de la paroisse, au milieu des autres baptisés, sans prendre leur place. Le vieillissement soulève des questions : difficultés à renouveler les Conseils, à gérer la fin des congrégations.

• Des instituts de vie consacrée sont venus dans le diocèse : l’institut de Notre-Dame de vie et celui du Chemin Neuf. Présence aussi de 3 femmes de l’ordre des vierges consacrées et une veuve consacrée. Nous sommes témoins de femmes qui veulent s’engager dans une vie consacrée au Seigneur ; entendons leurs questions et permettons leur de trouver leur place.

Certains ou certaines reçoivent une mission au niveau du diocèse : comme l’aumônerie des étudiants, le dialogue interreligieux, l’année Théophile ITA, la direction de l’enseignement catholique, la prison.
Une journée diocésaine en septembre rassemble tous les religieux, religieuses et les membres de vie consacrée. Cette année, 64 personnes étaient présentes à la rencontre du 12 septembre 2019. D’avoir, depuis deux ans, invité les membres des instituts séculiers, et vierges et veuve consacrées, cela a rajeuni l’assemblée et créé une communion entre eux ; ils se disent heureux de cette initiative.

Cette journée du 2 février, comment peut-elle nous parler ? Le Seigneur a-t-il une Parole à nous dire ?

Les religieux et les religieuses, les personnes consacrées ont voulu vivre leur baptême et devenir disciples du Christ dans l’Eglise. Ils sont un appel pour nous : vivre là où nous sommes, comme nous sommes, vivre de notre baptême, faire vivre le corps du Christ. Recevons cet appel, devenons membre actif dans l’Église.
Cette Eglise que le Christ a voulue pour la gloire de Dieu, son Père et le salut des hommes.

Joël Duboisset,
délégué de l’Evêque pour la
vie consacrée

Article paru dans les Nouvelles du diocèse de Clermont n°329 de Janvier 2020


X