Facebook
Agenda
Web-TV
Rcf
Le Denier

Saint Joseph, un homme fort


Saint Joseph est présenté comme un homme sage, prudent et âgé. Un homme mur et plein de sagesse, un peu terne peut-être, or il n’est pas cela. La figure de Saint Joseph est éclairante de plusieurs manières. D’abord il obéit aux songes différents qui lui présentent sa mission au fil du temps. Sa docilité au Seigneur mérite d’être examinée pour saisir le père adoptif de Jésus et l’époux de Marie.

Joseph signifie « celui qui ajoutera » au sens de la descendance nombreuse. C’est lui qui donne une généalogie à Jésus, son origine royale comme descendant du roi David. St Matthieu achève sa généalogie par « Jacob engendra Joseph, l’époux de Marie, de laquelle est né Jésus, que l’on appelle Christ » (Mt1,16).

Quatre songes jalonnent les moments principaux des débuts de Jésus autour de sa naissance. Lorsque Joseph découvre Marie enceinte, il pense la répudier secrètement mais il est averti : « ne crains pas de prendre chez toi Marie, ton épouse : ce qui a été engendré en elle vient de l’Esprit Saint, et elle enfantera un fils auquel tu donneras le nom de Jésus, car c’est lui qui sauvera son peuple de ses péchés. » (Mt 1,21)). Le second songe intervient après la naissance de Jésus pour se rendre en Égypte à l’abri du roi Hérode. Joseph est ainsi le « custode », le protecteur, de la sainte famille.(Mt 2, 13). Ensuite l’ange lui révèle de rentrer en Israël et pour terminer d’éviter la Galilée pour demeurer à Nazareth.
(Mt 2, 19 & 22)
Ces voyages donnent un caractère itinérant à Joseph et sa famille, rappelant l’errance du peuple de Dieu. C’est aussi le chemin de toute vie. Cette désinstallation de Joseph et son obéissance à Dieu par le truchement des songes marquent sa docilité voulue et assumée aux motions divines. Autrement dit, obéir n’est pas un acte de mollesse ou de non-accomplissement de sa vie d’homme, mais au contraire, cela nous révèle la force de celui qui est capable d’abandonner sa propre volonté pour endosser celle de Dieu.
Nous découvrons un homme fort en St Joseph parce qu’il a la force de suivre les indications du Seigneur. Le pape François nous rappelle que « Pie IX proclame St Joseph Patron de l’Église Catholique, le 8 décembre 1870, je voudrais – comme dit Jésus – que « la bouche exprime ce qui déborde du coeur » (cf. Mt 12, 34), pour partager avec vous quelques réflexions personnelles sur cette figure extraordinaire, si proche de la condition humaine de chacun d’entre nous. Ce désir a mûri au cours de ces mois de pandémie durant lesquels nous pouvons expérimenter, en pleine crise qui nous frappe, que « nos vies sont tissées et soutenues par des personnes ordinaires, souvent oubliées, qui ne font pas la une des journaux et des revues ni n’apparaissent dans les grands défilés du dernier show mais qui, sans aucun doute, sont en train d’écrire aujourd’hui les évènements décisifs de notre histoire : médecins, infirmiers et infirmières, employés de supermarchés, agents d’entretien, fournisseurs de soin à domicile, transporteurs, forces de l’ordre, volontaires, prêtres, religieuses et tant d’autres qui ont compris que personne ne se sauve tout seul. […] Que des personnes font preuve chaque jour de patience et insufflent l’espérance, en veillant à ne pas créer la panique mais la co-responsabilité ! Que de pères, de mères, de grands-pères et de grands-mères, que d’enseignants montrent à nos enfants, par des gestes simples et quotidiens, comment affronter et traverser une crise en réadaptant les habitudes, en levant le regard et en stimulant la prière ! Que de personnes prient, offrent et intercèdent pour le bien de tous ». Nous pouvons tous trouver en Saint Joseph l’homme qui passe inaperçu, l’homme de la présence quotidienne, discrète et cachée, un intercesseur, un soutien et un guide dans les moments de difficultés. Saint Joseph nous rappelle que tous ceux qui, apparemment, sont cachés ou en « deuxième ligne » jouent un rôle inégalé dans l’histoire du salut. À eux tous, une parole de reconnaissance et de gratitude est adressée. » C’est ce que l’on peut lire dans la lettre apostolique du pape François à l’occasion du 150° anniversaire de la déclaration de St Joseph comme patron de l’Église universelle. Elle annonce une année St Joseph.
Nous connaissons davantage St Joseph patron des travailleurs par son métier de charpentier. Cette année St Joseph nous avons à approfondir sa confiance en Dieu. La pandémie actuelle, rappelle le Pape, nous fait apprécier la présence de ceux, souvent cachés, dont nous avons besoin pour vivre.

Que la figure d’obéissance, de service et de volonté de St Joseph nous guide et nous soit un exemple.

P. Bernard Lochet

X