Facebook
Agenda
Web-TV
Rcf
Le Denier

« Je ne suis que blessures » Prière pour la 1ère semaine de Carême


Au temps du carême le desert est fertile

Cette prière de Carême exprime autant le repentir que l’espérance. Pour surprenante qu’elle soit, cette « alliance de l’eau et du feu » n’est-elle pas le propre de ce temps de cheminement vers la renaissance de Pâques, se reconnaître pécheur et accepter de se laisser transformer par la charité – l’Amour infini de notre Père ?

Je ne suis que blessures
On ne m’a confié qu’un peu de temps
pour vivre en ce monde
et j’ai passé ce temps en vain
sans en retirer nul profit.
Hélas, si ce n’était que sans profit
et non sans quelque perte…
Car je me suis empressé
de récolter de nombreux péchés,
presqu’autant que je pouvais porter de dettes
et tout ce qui s’ensuit.
Depuis la plante des pieds
jusqu’au sommet de la tête,
je ne suis que blessures et meurtrissures.
Mais par toi, Seigneur,
mes maladies pourront guérir,
par ton hysope
mes taches deviendront blanches.
Aie pitié de moi,
toi l’Ami des hommes !

De la Liturgie catholique chaldéenne (Antienne de vigile du 5ème dimanche de carême)

 

Hysope

2009

X