Facebook
Agenda
Web-TV
Rcf
Le Denier

Message de Mgr Kalist adressé au diocèse de Clermont le 20 septembre 2016

Notre archevêque


Chers frères et sœurs,

A l’instant même où vous recevez l’annonce de ma nomination au siège épiscopal de Clermont, je souhaiterais vous partager ma joie. Joie de recevoir une mission nouvelle, malgré le fait de quitter, plus tôt que je ne l’aurais imaginé, une première mission dans laquelle j’avais trouvé mon rythme de pasteur. Le Seigneur appelle : « Suis-moi » (Mt 9,9), et souvent son appel nous prend au dépourvu. Le moment venu, je passerai du Limousin à l’Auvergne, sans regarder en arrière. D’ici environ deux mois, au seuil d’une nouvelle année pastorale, je serai parmi vous.

Bien que voisins, les diocèses de Limoges et de Clermont ne travaillent guère ensemble. Le diocèse de Limoges associe un grand pôle urbain et de vastes espaces ruraux, compose harmonieusement le « cultuel » et le « culturel », manifeste une confiance millénaire dans l’intercession des saints. Je ne connais presque pas le diocèse de Clermont. C’est un beau diocèse, me dit-on, et je le crois volontiers. Un diocèse qui a fait du bon travail. Un diocèse qui a su relever, sous la conduite d’Hippolyte Simon, les défis des premières années du XXIe siècle.

Il s’agit de continuer cette œuvre, en des temps qui s’annoncent difficiles. Les inquiétudes sont nombreuses : menaces qui pèsent sur la « maison commune », précarité économique, drame des populations migrantes, conflits dans notre société et dans le monde, tout cela sur fond d’échéances électorales. Fidèles du Christ, nous avons un besoin vital de l’Evangile, parole d’espérance, de guérison et de libération. Nous devons continuer de l’accueillir, de le vivre et de l’annoncer. Nous aurons à nous entraîner les uns les autres dans les pas du Ressuscité.

Envoyé comme pasteur au service du Peuple de Dieu, j’assumerai la charge qui m’est confiée, avec l’expérience pastorale acquise dans le diocèse de Limoges. Mais je compte sur vous tous, en retour, pour me partager votre expérience et m’apprendre à connaître le diocèse de Clermont, qui est désormais le nôtre et que je porte avec vous, chaque jour, dans la prière.

En fraternelle communion,
+ François KALIST


X