Facebook
Agenda
Web-TV
Rcf
Le Denier

La Trinité

Temps forts


Dire qui est Dieu n’est pas facile. Il est vrai aussi que nous avons souvent du mal à dire qui nous sommes, ce que nous aimons, ce que nous voulons… alors dire Dieu ! L’énoncer comme trois personnes ne convient pas, car on ne fait pas de l’arithmétique, Dieu n’est pas une addition. On peut dire qu’il est tellement grand qu’il ne peut pas tenir en une personne et nous qui avons, parfois, tant de mal à être unifiés, il serait un et multiple, ça ne va pas non plus. Alors on pourrait dire parce qu’il y a le Père et le Fils, il est famille ? L’Esprit viendrait aérer le face à face Père-Fils, l’empêcher de tourner sur lui-même ! Toutes les définitions ou les regards qui cherchent à faire fonctionner la Trinité ne nous aident pas beaucoup.

Dieu est mystère, non pas au sens du bizarre ou de l’incompréhensible, mais de celui que nous n’avons jamais fini de comprendre. Il est donc nécessaire de chercher, en sachant que nous ne pourrons que nous approcher, nous ne comprendrons jamais totalement, nous aurons toujours une part qui nous échappe. Pour mieux appréhender la Trinité, peut-être faut-il regarder ses effets. Or Dieu, dans le Père, le Fils et l’Esprit Saint est d’abord relation. Le Fils prie le Père dans l’Esprit. Il nous envoie l’Esprit Saint pour que ses Paroles nous habitent et il a tout appris du Père. Jésus est le médiateur, celui qui nous ouvre l’accès au Père, il est Dieu devenu homme pour nous rejoindre dans notre condition. Il a marché sur nos routes et partagé notre quotidien jusque dans la trahison et la croix.

La Trinité est relation, cela veut dire que Dieu est dialogue en lui-même et il nous invite à entrer dans cet échange, non pas pour discutailler de manière stérile mais pour exister. Être reconnu, c’est tellement important pour chacun. Être une personne que l’on écoute et qui compte, tant de nos contemporains pensent qu’ils ne sont rien. Il ne s’agit pas seulement d’avoir une place ou des biens matériels mais d’exister, d’être écouté et aimé, c’est cela être reconnu. La Trinité c’est justement Dieu qui se fait accessible parce que le Christ nous parle, l’Esprit nous inspire et le Père nous aime.

Au moment où tant de personnes ont conscience de n’être que des pions dans des rouages de pouvoirs, de finances et d’intérêts au service de quelques-uns, le sentiment de ne pas compter conduit à la révolte. Comprendre le monde complexe dans lequel nous vivons, réclame beaucoup de connaissances et de recul, sans parvenir à une vision satisfaisante. Dieu en sa Trinité vient d’abord nous rencontrer et nous être présent. Le mode ordinaire de contact que Dieu établit avec chacun est l’amour qu’il nous porte gratuitement et sans mesure.

La relation est un dynamisme, cela nous entraîne, c’est le contraire de rester enterré au même endroit, comme l’amitié, cela nous fait bouger. Dieu est mouvement, on est tenté de dire qu’il est énergie. Cet élan vital construit, établit, pousse à rencontrer, décider, faire des choses et s’engager, même modestement.

Une des leçons principales du long confinement qui se termine, réside dans la joie de retrouver ceux que nous aimons et tous les autres. Ce bonheur ensemble ne s’explique pas, il ne dépend de rien si ce n’est d’être ensemble. C’est là un des aspects fort de la Trinité, Dieu est disponible parce que le Christ, l’Esprit nous sont présents dans la bienveillance du Père. Une question se pose alors, comment nous adressons-nous à Dieu comment l’appelons-nous ? Quel nom lui donnons-nous ?

Pour ma part, je dis « Seigneur » dans ma prière en sachant qu’ainsi, je me joins au Christ Jésus par l’Esprit qui anime mes pensées dans le Père. En pensant à Jésus, j’entre ainsi dans une relation qui me dépasse. Dans la confiance en Jésus, je me laisse porter au-delà de mes mots vers Celui qui sait mieux que moi. Je m’adresse au « Seigneur » en sachant qu’il a comme moi un visage d’homme que les apôtres ont connu. J’enclenche ainsi une relation rassurante et complexe, me laissant déborder par un Dieu qui toujours me dépasse.

P. Bernard Lochet
Vicaire général


X