Facebook
Agenda
Web-TV
Rcf
Le Denier

La conception chrétienne de la mort


Que l’on soit croyant ou pas, la mort pose la question du sens de la vie, de l’au-delà.

Pour les chrétiens, la foi en la vie après la mort naît d’une espérance, fondée sur la résurrection du Christ.  En effet, Jésus Christ, le Fils de Dieu, est venu sur terre pour nous sauver : nous libérer du mal et du péché qui nous empêche d’aimer. Aimer sur cette terre, c’est déjà vivre de l’amour de Dieu lui-même, plus grand, plus absolu, infini. La vie éternelle est déjà commencée dans ce don que Dieu nous fait de la vie et de son amour.
Le sens de la vie sur terre c’est d’aimer. Aimer Dieu et aimer nos frères les humains, c’est mettre notre vie en cohérence avec la vie éternelle de Dieu. « Celui qui n’aime pas son frère qu’il voit, ne saurait aimer Dieu qu’il ne voit pas » nous rappelle St Jean (1 Jn 4,20). C’est le message de la résurrection.

Par sa mort sur la croix, Jésus a donné sa vie pour nous. Sa résurrection nous révèle que l’amour qui vient de Dieu est plus fort que la mort. L’amour ouvre sur l’éternité. Dieu est le Dieu de la vie. La mort n’est donc qu’un passage vers la vie en plénitude : la vie n’est pas détruite, mais transformée.

« Mes bien-aimés, parce que nous aimons nos frères, nous savons que nous sommes passés de la mort à la vie ». (1 Jean 3)

Jésus dit : « Moi, je suis la résurrection et la vie. Celui qui croit en moi, même s’il meurt, vivra ; quiconque vit et croit en moi ne mourra jamais. » (Jean 11,25)

« Dieu n’a pas envoyé son Fils (Jésus) dans le monde pour juger le monde, mais pour que par lui le monde soit sauvé  » (Jean 3, 17).

Nous sommes invités à vivre dans la confiance et l’espérance :

« Dans la maison de mon Père, il y a de nombreuses demeures ; sinon, vous aurais-je dit : “Je pars vous préparer une place. Quand je serai parti vous préparer une place, je reviendrai et je vous emmènerai auprès de moi, afin que là où je suis, vous soyez, vous aussi  » (Jean 14, 2-3)

Et c’est bien pour cela que St Paul nous l’assure : « il ne faut pas que vous soyez abattus comme les autres, qui n’ont pas d’espérance. Jésus, nous le croyons, est mort et ressuscité ; de même, nous le croyons aussi, ceux qui se sont endormis, Dieu, par Jésus, les emmènera avec lui ». (1Timothée 4,13-14)

X