Facebook
Agenda
Web-TV
Rcf
Le Denier

02La célébration religieuse


 la préparation avec les proches :

Durant la rencontre entre les proches et les membres de l’équipe funérailles paroissiale, l’organisation proprement dite sera définie.  On évoquera d’abord la personne défunte et on rappellera l’espérance chrétienne : la vie nouvelle au-delà de la mort.

Seront ainsi élaborés en commun :

– le mot d’accueil dans lequel on retracera les grandes étapes de vie du défunt(e)
– la participation éventuelle au rite de la lumière.
– le choix de textes religieux
– les intentions de la « prière universelle » qui, partant de la vie du défunt, élargissent la prière aux intentions de la communauté et du monde
– le choix des chants et des musiques
– les éventuelles prises de parole
– la date de la messe dominicale à laquelle les proches sont conviés à venir prier pour leur défunt(e) avec l’assemblée paroissiale.          
–  l’éventuel temps de prière au cimetière

Les souhaits des proches et ceux du défunt seront pris en compte dans la mesure du possible et de la compatibilité des demandes avec le cadre religieux défini par l’Église, et avec l’accord préalable de celui qui présidera la célébration.

 

 les étapes de la cérémonie des funérailles :

L’accueil

La personne défunte, appelée par son prénom, est accueillie par l’officiant à la porte de l’église (symbole des portes du Royaume où nous espérons que Dieu lui-même l’accueillera) et accompagnée à l’intérieur, où son cercueil sera déposé au milieu de l’assemblée. Chacun sera accueilli, ensuite sont rappelés les faits marquants de sa vie.

Le rite de la lumière

Au cierge pascal qui manifeste la présence du Christ ressuscité peuvent être allumés des lumignons qui seront déposés sur le cercueil, généralement par des proches. Ces bougies peuvent signifier l’espérance en la vie éternelle pour le défunt, qui passe de l’obscurité de la mort à la lumière de Dieu, et l’amour de ses proches qui ne s’éteindra jamais dans leur cœur.

Le rite pénitentiel ouvre à la réconciliation avec Dieu et avec les autres.                      

Le temps de la Parole suivi d’un commentaire

Des textes de la Bible font entrer dans l’espérance chrétienne : que nous soyons tous rassemblés pour l’éternité dans la maison de Dieu, qui aime jusqu’au pardon.

La prière universelle présente à Dieu les prières pour le défunt et ses proches dans la peine, s’étend à tous les besoins du monde.

Le « Notre Père » unit dans la prière ceux qui se reconnaissent enfants de Dieu.

Le temps de l’« A Dieu » comporte deux rites essentiels :

Le rite de l’aspersion du corps par l’eau qui rappelle le baptême.

Eventuellement le rite de l’encens manifeste la dignité du corps du défunt, temple de l’Esprit-Saint. Enfin, la fumée de l’encens s’élève comme notre prière vers Dieu.

+ A travers toutes les étapes de la célébration des obsèques : on confie à Dieu le défunt, dans l’espérance de sa résurrection à la suite de Jésus mort et ressuscité, et on lui confie aussi ceux qui sont dans le deuil pour qu’ils trouvent la force de continuer leur propre chemin.

 

le cimetière

Pour cette ultime étape, selon les souhaits de la famille, l’équipe funérailles peut accompagner le défunt au cimetière.

Avec l’inhumation, le(la) défunt(e) est déposé(e) en terre comme une semence d’éternité, dans l’attente de sa résurrection.

X