Facebook
Agenda
Web-TV
Rcf
Le Denier

Porte de la Miséricorde


La Porte de la Miséricorde est une Porte Sainte spéciale que le pape François a demandé d’ouvrir dans portechaque diocèse à l’occasion de cette Année Sainte extraordinaire, permettant aux fidèles partout dans le monde de vivre pleinement la miséricorde du Père.

« Le dimanche suivant, troisième de l’Avent, la Porte Sainte sera ouverte dans la cathédrale de Rome, la Basilique Saint Jean de Latran. Ensuite seront ouvertes les Portes Saintes dans les autres Basiliques papales. Ce même dimanche, je désire que dans chaque Eglise particulière, dans la cathédrale qui est l’Eglise-mère pour tous les fidèles, ou bien dans la co-cathédrale ou dans une église d’importance particulière, une Porte de la Miséricorde soit également ouverte pendant toute l’Année Sainte. Au choix de l’Ordinaire du lieu, elle pourra aussi être ouverte dans les Sanctuaires où affluent tant de pèlerins qui, dans ces lieux ont le cœur touché par la grâce et trouvent le chemin de la conversion. Chaque Eglise particulière est donc directement invitée à vivre cette Année Sainte comme un moment extraordinaire de grâce et de renouveau spirituel. Donc, le Jubilé sera célébré à Rome, de même que dans les Eglises particulières, comme signe visible de la communion de toute l’Eglise. » N° 3

Pape François Misericordiae Vultus,

Bulle d’indiction du Jubilé extraordianire de la Miséricorde

 

Pour le diocèse de Clermont trois portes sont proposées.

Basilique Notre Dame du Port à Clermont-Ferrand, la Porte de côté, avec son tympan du Christ sauveur.

Basilique Notre Dame d’Orcival à Orcival, grand sanctuaire de notre diocèse.

Eglise St Cerneuf de Billom, porte sud, à l’occasion du dix-septième centenaire de la naissance de St Martin de Tours dit « le miséricordieux » dont la paroisse porte le nom et siège de la Congrégation des Sœurs de la Miséricorde de Billom.

Franchir une porte c’est entrer dans une nouveauté, c’est se laisser accueillir par le Seigneur. La porte jubilaire nous aide à avancer vers le Christ Sauveur. Ce passage symbolique devient réalité par la prière et les Sacrements proposés. C’est entrer dans l’église de pierres pour participer à l’Eglise de chair et devenir des pierres vivantes édifiant ainsi un havre fraternel pour tous les hommes. 

X