Facebook
Agenda
Web-TV
Rcf
Le Denier

Commentaire d’évangile du 9 mai 2020

Commentaire évangile


Commentaire proposé par Sr M. Dominique, Soeur de la Miséricorde de Billom

Lire l’évangile en ligne en cliquant ici

 

« Il est le portrait craché de son père. » C’est le constat que je fais quand je vois mon neveu, fils unique de mon frère, décédé il y a 15 ans. Pas uniquement sa ressemblance physique, mais également sa façon de parler, ses fanfanronnades, ses blagues, son rejet de l’église, tout cela fait que je « revois » mon frère en mon neveu.

« Qui m’a vu, a vu le Père », dit Jésus à Philippe. Mais je doute fort que Philippe ait compris cela, car le Père, personne ne l’a vu. Jésus lui-même l’affirme d’ailleurs : « Certes, personne n’a jamais vu le Père, sinon celui qui vient de Dieu : celui-là seul a vu le Père » (Jn 6, 46)  Mais il affirme également : « qui me voit, voit celui qui m’a envoyé » (Jn 12,45).

Je revois mon frère en mon neveu, parce que je connaissais mon frère, je l’avais vu, j’avais vécu avec lui.

Or Jésus reproche à Philippe que, tout en ayant vécu si longtemps avec lui, il ne le connait toujours pas. Là, il ne parle pas du Père, mais de lui-même. Il faut donc vivre vraiment, et en profondeur,  avec Jésus pour connaître le Père.

Oui, sans une relation intime avec Jésus, Fils unique du Père, nous ne pourrons pas connaître le Père. Et dans l’évangile d’hier nous avons entendu cette déclaration : « Personne ne va vers le Père sans passer par moi. » (Jn 14,6)

« Je crois en un seul Seigneur, Jésus Christ, le Fils unique de Dieu  (……..) engendré, non pas créé, de même nature que le Père » confessons-nous dans le Credo.

Jésus peut donc dire « je suis dans le Père et le Père est en moi. » 

Ce n’est pas en connaissant le Père que nous connaîtrons le Fils, mais en vivant dans une relation profonde et intime avec le Fils, qu’il nous sera donné de connaître le Père.

Jésus est l’image parfaite de son Père dans ses paroles, dans ses actes. Il nous demande de croire en Lui, même, de façon imparfaite : « du moins à cause des œuvres ». Ces œuvres, Il  les accomplit pour la gloire du Père ; les paroles qu’Il prononce,  Il les prononce comme le Père le Lui a dit (Jn 12, 50)  Tout témoigne de son union avec le Père et cela, pourrait-on dire,  Lui procure un pouvoir : « tout ce que vous demanderez en mon nom, je le ferai, afin que le Père soit glorifié dans le Fils »  C’est pourquoi toutes les prières liturgiques se termine ainsi  « par Jésus, le Christ, notre Seigneur… »

 

Temps musical

Un chant rassemble dans la nuit : https://www.youtube.com/watch?v=V6uwOf3XD_U

(CFC / Victor Martin / Studio SM) 

1
Un chant rassemble dans la nuit
Les voix dispersées :
L’Église a devancé l’aurore
Et fait monter vers le Seigneur
L’espoir du monde.

2
L’hymne de joie et de douleur
Qui naît aujourd’hui
Rejoint la mystérieuse offrande
Où Jésus Christ veut, de sa croix,
Signer l’Alliance.

3
C’est dans le Fils que nous pouvons
Marqués par l’Esprit
Donner notre parole au Père
Et c’est en lui que Dieu répond
Au cri des hommes.

4
Nous attendons face à l’Orient
Les signes du Jour,
Jésus doit revenir en gloire
Et l’amour seul peut dans nos vies
Gagner sa Pâque.

Prière

Seigneur, nous croyons en Toi. Accorde-nous de vivre de plus en plus unis à Toi et guide nous, dans Ton Esprit, vers Ton Père et notre Père. Nous Te le demandons  par Toi-même qui vis avec le Père et l’Esprit –Saint, maintenant et pour les siècles des siècles.

Chant

Dieu, au-delà de tout créé,
Nous ne pouvions que T’appeler
l’Inconnaissable.
Béni sois-Tu pour l’autre voix                                 Toi, que nul homme n’a pu voir

                                            nous Te voyons prendre  ta part

                                                           De nos souffrances.

                                                   Béni sois-Tu d’avoir montré

     qui sait ton Nom, qui vient de Toi                      sur le visage bien-aimé

     Et donne à notre humanité                                 du Christ, offert à nos regards

     De rendre grâce.                                                       Ta gloire immense.

 


X