Facebook
Agenda
Web-TV
Rcf
Le Denier

Commentaire d’évangile du 8 mai 2020

Commentaire évangile


Commentaire proposé par des Soeurs Clarisses

Lire l’évangile en ligne en cliquant ici

            Le passage d’Evangile que l’Eglise nous propose aujourd‘hui se situe tout de suite après le lavement des pieds, l’annonce de la trahison de Judas et du reniement de Pierre.

Jésus prend la parole : « Que votre cœur ne se trouble pas ».  Pleinement homme comme pleinement Dieu, Jésus sait ce dont Il parle. Devant le tombeau de Lazare, puis à l’évocation de sa Passion toute proche, Jésus avait été troublé, notait St Jean.

            Comme il est bon de recevoir au fond de nous-mêmes ces mots pleins d’une compassion tout humano-divine : « Que votre cœur ne se trouble pas » A l’heure du déconfinement tout proche, semé d’inconnues, nous sommes nombreux à avoir besoin de ces paroles de réconfort.

Mais en qui mettre notre espérance, sinon en Dieu et en Celui qu’Il nous a envoyé :

« Vous croyez en Dieu ; croyez aussi en moi. »

Où la mettre, cette espérance, sinon dans cette perspective de notre foi : Un jour viendra où nous serons tous ensemble avec Jésus dans la maison du Père.

Bien, direz-vous. Nous voulons bien croire de tout notre être à ce futur de joie éternelle, dans l’espace infini de la Maison du Père. Mais avec les disciples nous interrogeons : Où est le chemin ? Comment fait-on pour le trouver ?

                       La réponse de Jésus est célèbre, mais elle est déconcertante : « Je suis le chemin. » Image insolite pour parler d’un homme. L’ancien Testament avait employé le mot pour évoquer le chemin long et difficile du peuple hébreu dans le désert, vers la Terre Promise ; ou pour évoquer la Loi qui guidait Israël vers les eaux du repos. Jésus lui-même, chez les synoptiques avait engagé les disciples, les foules à « marcher à sa suite ». Mais « Je suis le chemin ». Qu’est-ce  à-dire ?

                       Reprenons l’image du chemin :

– Quand vous empruntez un chemin, c’est pour aller quelque part ; il va dans une direction et il donne sens à votre marche, peut-être pénible. Mais en lui-même il est insignifiant.

– Vous n’avez aucune reconnaissance pour ce chemin ; à moins qu’il ne soit fort pittoresque, vous ne lui prêtez aucune attention : simplement, il est là, indispensable pour vous conduire là où vous projetez d’aller.

                       Alors, oui, comme elle est juste l’image de Jésus-chemin, comme elle dit bien la mission que le Père lui avait confiée et que nous avons à reproduire !

Le Verbe s’est abaissé, il a pris chair de notre chair, il s’est fait l‘un de nous, homme parmi les hommes, obéissant jusqu’à la mort et la mort de la Croix ; il est ressuscité le troisième jour d’une manière apparemment insignifiante et sans éclat. Mais c’est par cet itinéraire que Lui, la Vérité et la Vie, Il s’est fait notre route, pour nous mener, par Lui, avec Lui et en Lui, jusqu’au Père : « Iter ad Patrem » disent les auteurs franciscains.

Et St Jean de conclure :

« Personne ne va au Père que par moi. »

 

Temps musical

Lumière du monde : https://www.youtube.com/watch?v=QlWVIys_9c4

(Patrice de la Tour du Pin / Marcel Godard / Mame (Le Chalet)) 

1
Lumière du monde, ô Jésus,
Bien que nous n’ayons jamais vu ta tombe ouverte,
D’om vient en nous cette clarté,
Ce jour de fête entre les fêtes,
Sinon de toi, ressuscité ?

2
Quand sur nos chemins on nous dit :
Où est votre Christ aujourd’hui et son miracle ?
Nous répondons :
D’où vient l’Esprit qui nous ramène vers sa Pâque,
Sur son chemin, sinon de lui ?

3
Nous avons le cœur tout brûlant
Lorsque son amour y descend
Et nous murmure :
L’amour venu, le jour viendra
Au cœur de toute créature,
Et le Seigneur apparaîtra.

4
Et si l’on nous dit :
Maintenant montrez-nous un signe éclatant
Hors de vous-mêmes !
Le signe est là qu’à son retour
Nous devons faire ce qu’il aime
Pour témoigner qu’il est amour.

 

Prière

Ps 24

04 Seigneur, enseigne-moi tes voies, fais-moi connaître ta route.

05 Dirige-moi par ta vérité, enseigne-moi, car tu es le Dieu qui me sauve.

C’est toi que j’espère tout le jour en raison de ta bonté, Seigneur.

06 Rappelle-toi, Seigneur, ta tendresse, ton amour qui est de toujours.

07 Oublie les révoltes, les péchés de ma jeunesse ; dans ton amour, ne m’oublie pas.

08 Il est droit, il est bon, le Seigneur, lui qui montre aux pécheurs le chemin.

09 Sa justice dirige les humbles, il enseigne aux humbles son chemin.

10 Les voies du Seigneur sont amour et vérité pour qui veille à son alliance et à ses lois.

11 A cause de ton nom, Seigneur, pardonne ma faute : elle est grande.

12 Est-il un homme qui craigne le Seigneur ? Dieu lui montre le chemin qu’il doit prendre.

13 Son âme habitera le bonheur, ses descendants posséderont la terre.


X