Facebook
Agenda
Web-TV
Rcf
Le Denier

Commentaire d’évangile du 29 avril 2020

Commentaire évangile


Commentaire proposé par P. Paul Carbonaro

Lire l’évangile en ligne en cliquant ici

 

         Jésus vient de répondre aux Juifs qui lui demandaient de leur donner le pain du ciel, ce pain que la manne du désert avait préfiguré au temps de Moïse. Mais les liturgistes qui ont découpé le texte nous ont privés de la réaction scandalisée des premiers auditeurs du discours. Et c’est bien dommage, car nous, nous avons entendu des paroles magnifiques qui éclairent ce que nous vivons, dimanche après dimanche, dans la célébration de l’Eucharistie. Mais les Juifs qui avaient interrogé Jésus n’ont rien compris à son propos. Ces premiers auditeurs étaient, sans aucun doute, intelligents, versés dans la connaissance des Ecritures saintes de leur peuple et désireux de bénéficier de l’enseignement de Jésus. Mais les paroles entendues sont restées pour eux une énigme indéchiffrable. Et cet échec doit interroger notre manière d’annoncer aujourd’hui l’Evangile.

         En effet, vu du dehors, tout est problématique dans ce qu’affirme Jésus. Comment cet homme peut-il être du pain, le pain qui donne la vie jusque dans l’éternité ? Comment peut-il connaître la volonté de Dieu pour ses enfants ? A-t-il vraiment été envoyé pour notre salut ? Et qu’est-ce que cette résurrection qu’il nous annonce ? Les questions s’accumulent, aussi complexes les unes que les autres, et elles dépassent ce que nos mots, nos images et nos raisonnements peuvent approcher. Mais de l’intérieur, tout est différent.

         Quand nous avons trouvé notre place dans la communauté qui se réunit le dimanche pour célébrer le repas du Seigneur, l’Esprit Saint qui fait notre communion nous conduit à la vérité toute entière. Et au milieu du peuple qu’il rassemble pour l’Eucharistie, tout s’éclaire. Car, à la messe, nous rendons grâce pour la vie que Jésus nous a donnée par amour sur la croix. Nous confessons que ce don était annoncé par le pain et le vin partagés lors du dernier repas, et qu’il est victoire sur le mal et sur la mort. Nous communions au pain et au vin de l’action de grâce, sur lesquels nous avons appelé l’Esprit Saint. Ainsi nous unissons-nous à l’unique sacrifice du Christ pour participer à sa victoire sur l’Adversaire en aimant notre prochain jusqu’au don de notre vie. Faisant de nous un peuple dans la communion de l’Esprit Saint, l’amour nous ouvre des chemins de réconciliation et de vie, là où nous osons en vivre avec notre prochain. Il se révèle alors comme la puissance que Dieu nous partage pour que nous puissions aller à sa rencontre, libres de toute entrave : puissance qui a triomphé définitivement dans la passion et la résurrection du Christ Jésus. Tout cela se comprend, non pas par des raisonnements abstraits, mais par la manière très concrète dont l’Esprit Saint nous permet, à la suite du Ressuscité, de vivre de l’amour de Dieu dans une communion véritable.

         Pour le dire autrement, la messe du dimanche, dans sa dynamique spirituelle, est le lieu où l’Evangile peut être entendu, reconnu et goûté comme vérité de la parole de Dieu. Si ce lieu n’est pas en place, il est vain de scruter les Ecritures pour y découvrir le dessein du Seigneur pour notre humanité. Aussi nous fatiguons-nous beaucoup à faire vivre une multitude de lieux d’Eglise : catéchisme, préparations aux sacrements, mouvements de relecture de vie… Mais, sans un lien vivant avec la communauté rassemblée pour la messe du dimanche, ces lieux sont parfaitement muets !

 

Temps musical

Voici l’époux : https://www.youtube.com/watch?v=6YbUQeUiGO8

(CFC / Joseph Gelineau / Studio SM)

Voici l’époux,
Sortez à sa rencontre !
Voici l’époux :
Il vous donne pour l’attendre
Et l’huile de vos lampes
Et la flamme.

Vers toi, Seigneur, notre regard !

Vous étiez autrefois ténèbres,
A présent lumière dans le Seigneur :
Marchez en enfants de lumière.

Que resplendisse en vous
La connaissance de la gloire de Dieu :
Jésus a brillé dans vos cœurs.

Rendez grâce au Père :
Il vous appelle à partager
L’héritage des saints dans la lumière.

Tenez-vous prêts, sur vos gardes :
Vous ne savez ni le jour ni l’heure.

 

Prière

En accueillant l’amour         (DLH 126)

  1. En accueillant l’amour de Jésus Christ,
    Nous avons tout reçu des mains du Père.
    Nous avons tout reçu des mains du Père.
    Et nous aurons la joie de partager le pain,
    Avec les pauvres de la terre.
    Et nous aurons la joie de partager le pain.

 

  1. En célébrant la mort de Jésus Christ,
    Nous avons tout remis aux mains du Père.
    Nous avons tout remis aux mains du Père.
    Il nous envoie porter l’espoir du Jour qui vient,
    Parmi les pauvres de la terre.
    Il nous envoie porter l’espoir du Jour qui vient.

 

  1. En devenant le corps de Jésus Christ,
    Nous vivrons tous en fils d’un même Père.
    Nous vivrons tous en fils d’un même Père.
    Les artisans de paix témoigneront de lui,
    Auprès des pauvres de la terre.
    Les artisans de paix témoigneront de lui.

 


X