Facebook
Agenda
Web-TV
Rcf
Le Denier

Commentaire d’évangile du 27 avril 2020

Commentaire évangile


Commentaire proposé par P. Bernard Roux

Lire l’évangile en ligne en cliquant ici

 

Evangile du 27 avril 2020Jésus, vient d’accomplir deux signes par lesquels il dévoile sa personnalité, son message et sa mission dans le monde. L’Évangile d’aujourd’hui nous dit qu’il avait rassasié 5000 hommes. Cette foule affamée et fatiguée le suivait et écoutait sa Parole. Avec Philippe et André ses disciples, il partage le pain pour combler la faim de ceux qui l’entourent et qui sont dans le besoin. Il y a dans cet épisode, une idée d’abondance et de plénitude, à partir de rien, apporté par ce jeune garçon, le Seigneur nourrit le peuple rassemblé.

Cette multiplication des pains évoque pour nous la Parole de Dieu donnée à tous pour fortifier la foi. Cette Parole de Dieu est vivante et elle donne la vie en abondance. Comment ne pas penser à l’Eucharistie, où le Christ se donne lui-même, comme un pain de vie pour nourrir de son amour le peuple chrétien.

Après ce grand partage du pain, accompli par Jésus, L’Évangile d’aujourd’hui rappelle que ses disciples l’ont vu marcher sur la mer. C’était les ténèbres, les apôtres montés en barque voulaient gagner Capharnaüm sur l’autre rive. La mer c’est toujours l’inconnu, symbole des profondeurs que l’homme n’arrive pas toujours à maitriser. Les flots peuvent engloutir la vie. Lorsque le vent souffle très fort et que la mer est agitée, le danger est là. Les hommes nous dit l’Évangile ont peur et n’arrivent plus à ramer pour atteindre la rive.

Dans la tourmente, les disciples se sentent abandonnés et impuissants. Mais le Maitre en marchant sur la mer se rapproche de la barque et leur dit : c’est moi, n’ayez pas peur ».

Jésus apparait comme celui qui maitrise les forces du mal. Il annonce déjà sa mort sur la croix qui ouvre sur la vie nouvelle dans le mystère de sa Résurrection.

Il est plus fort que la méchanceté et la haine des hommes.

Ces deux récits éclairent l’Évangile de ce jour et nous donnent des raisons de vivre et d’espérer.

Comme la foule qui a perdu Jésus, et qui ne sait pas où il est, il faut aujourd’hui nous aussi nous mettre en recherche ensemble pour trouver le Seigneur.

Pensons à cette paroisse rurale de notre diocèse qui en cette période difficile de confinement a proposé à ses habitants de s’organiser en réseau soit par internet, soit par téléphone, pour partager l’Évangile, essayer de le comprendre, de le méditer pour mieux connaitre le Seigneur.

Dans l’Évangile, Jésus reproche à ses contemporains témoins des signes qu’il accomplit d’en rester à des impressions et à des attitudes superficielles, sans aller au cœur de la foi et sans chercher à se convertir.

Jésus les invite vivement à « travailler aux œuvres de Dieu«  et à lutter contre le mal pour faire advenir le bien.

Pensons aujourd’hui en cette période de pandémie à tous ceux qui ne restent pas isolés, mais qui réagissent pour garder des liens, prendre soins des plus fragiles, et de développer une solidarité. C’est cela que Jésus veut pour chacun de nous, et qu’il appelle « la vie éternelle«  c’est-à-dire une vie marquée par l’amour de Dieu et du prochain.

Bernard ROUX
Prêtre accompagnateur Pastorale Santé

 

Temps musical

Un nouveau matin se lève : https://www.youtube.com/watch?v=ycc_ZH9qLvc

(Nicole Berthet / Lyra Davidica / Fleurus) 

  1. Un nouveau matin se lève,
    Alléluia. Alléluia !
    Premier jour de la semaine,
    Regardez ma joie briller,
    C’est Jésus qui se relève,
    C’est Jésus qui se relève.
  1. Tombeau vide et plus de gardes,
    Alléluia. Alléluia !
    Seuls les anges me regardent,
    Entonnez de nouveaux chants,
    C’est Jésus qui nous fait vivre,
    C’est Jésus qui nous fait vivre.
  1. Le jardin est clair et calme,
    Alléluia. Alléluia !
    Le Seigneur est là qui parle,
    J’ai cru voir le jardinier,
    C’est Jésus qui est lumière,
    C’est Jésus qui est lumière.
  1. Il m’envoie vers vous mes frères,
    Alléluia. Alléluia !
    Lui, déjà il nous précède,
    Ecoutez mes compagnons,
    C’est Jésus qui nous appelle,
    C’est Jésus qui nous appelle.

 

Prière

Dans tes pas Seigneur…

Seigneur, tu es venu parmi nous
pour nous révéler qui tu es vraiment,
aide-nous à te chercher
pour comprendre ta véritable identité.

Montre-nous ton vrai visage,
pour que nous puissions devenir comme toi.
seigneur Jésus, tu as semé la Bonne Nouvelle de Dieu,
au cœur du monde, mets nos pas dans les tiens.

Conduis-nous à partager la joie de ton Évangile
avec celles et ceux qui ne sont pas
de notre culture, de notre pays.

Que ta Parole, soit pour nous
comme un pain qui donne vie.
Marche avec nous pour écarter le mal,
en nous et autour de nous.

Que ton Esprit Saint, fasse de nous
des acteurs d’un monde nouveau.

Psaume 144-145

Proche est le Seigneur de ceux qui l’invoquent !

Le Seigneur est tendresse et pitié,
lent à la colère et plein d’amour ;
la bonté du Seigneur est pour tous,
sa tendresse, pour toutes ses œuvres .

Les yeux sur toi, tous, ils espèrent :
tu leur donnes la nourriture au temps voulu ;
tu ouvres ta main :
tu rassasies avec bonté tout ce qui vit.

Le Seigneur est juste en toutes voies,
fidèle en tout ce qu’il fait.
Il est proche de ceux qui l’invoquent,
de tous ceux qui l’invoquent en vérité.

Il répond au désir de ceux qui le craignent ;
il écoute leur cri : il les sauve.

Le seigneur gardera tous ceux qui l’aiment,
mais il détruira tous les impies.


X