Facebook
Agenda
Web-TV
Rcf
Le Denier

Commentaire d’évangile du 24 avril 2020

Commentaire évangile


Commentaire proposé par P. Chaize

Lire l’évangile en ligne en cliquant ici

 

         Dans cette deuxième semaine de Pâques, Jésus, le Ressuscité, vient nous rejoindre dans une situation planétaire encore inédite dans notre histoire humaine, une humanité en souffrance un peu « perdue » en quête d’espérance et de faim de vivre ! A travers ces moments d’hier et d’aujourd’hui, le Ressuscité nous redit les mêmes paroles de vie et d’encouragement ! « N’ayez pas peur ! » Oui, il est avec nous sur nos routes humaines. Il voit en premier, comme dans l’épisode de l’Evangile de ce jour, le besoin des hommes, leur faim dans tous les sens du mot ; il nous invite à regarder les besoins des hommes d’aujourd’hui comme ceux d’hier ! Il est notre Sauveur, notre espérance et en quelque sorte notre nourriture ! Il nous demande tout simplement de lui faire confiance : « Faites-les asseoir ! » Et à partir du maigre « pique-nique » d’un jeune garçon perdu dans une foule immense – cela parait même dérisoire -, Jésus va nourrir la multitude qui le suit, celle d’hier, mais aussi celle de tous les hommes de tous les temps ! Et en ces moments qui sont les nôtres, où nous semblons dépassés et dans l’angoisse, le Seigneur nous donne le pain de l’espérance ! Oui, tout peut revivre, mais autrement ! A travers tous ces hommes, ces femmes, ces jeunes et ces enfants qui se dévouent sans relâche pour leurs frères et sœurs en humanité, c’est aussi le pain de Dieu multiplié à travers tous les temps et à l’infini : l’Eglise est là pour nous le rappeler : gestes d’amour, de proximité, de partage, de solidarité, de don de soi et d’entraide qui nourrissent aussi des multitudes à travers le monde ! Au cœur de nos peines et de nos épreuves, sachons remercier et rendre grâce : « Comme en Galilée, un Grand Prophète s’est levé parmi nous ! » Oui, que notre monde apprenne à ouvrir les yeux !

 

Temps musical

Le Christ notre Pâque a été immolé : https://www.youtube.com/watch?v=7mZu1y9fVks

(André Gouzes / ADF Musique)

Le Christ notre Pâque a été immolé !
et nous sommes sauvés par le Sang de l’Agneau.

Psaume 115
Je suis resté fidèle et pourtant je disais :
« Elle est trop grande ma misère ».

Alors je disais dans ma détresse =
« En l’homme il n’y a que mensonge ! »

Que pourrais-je offrir au Seigneur
pour tout ce qu’il m’a donné ?

J’élèverai la coupe en rendant grâce,
Seigneur, je t’appellerai par ton Nom.

J’accomplirai les vœux que j’ai faits au Seigneur,
en présence de tout son peuple.

Elle est précieuse aux yeux du Seigneur,
la mort de ses amis.

Regarde, Seigneur, je suis ton serviteur,
ton serviteur, le fils de ta servante :
tu as brisé mes liens !

Je t’offrirai un sacrifice de louange,
Seigneur, je t’appellerai par ton nom.

J’accomplirai les vœux que j’ai faits au Seigneur,
en présence de tout son peuple,

Dans les parvis de la maison du Seigneur,
Au milieu de toi, Jérusalem.

 

Psaume 26

          « Le Seigneur est ma lumière et mon salut ! De qui aurais-je crainte !            Le Seigneur est le rempart de ma vie ; devant qui tremblerais-je ? J’ai demandé une chose au Seigneur, la seule que je cherche : habiter la maison du Seigneur tous les jours de ma vie !   J’en suis sûr, je verrai la bonté du Seigneur sur la terre des vivants ! »

Prière

Garde à ton peuple sa joie, Seigneur, toi qui refais ses forces et sa jeunesse ; tu nous as rendu la dignité d’enfants de Dieu, affermis-nous dans l’espérance de la résurrection ! Amen.

 


X