Facebook
Agenda
Web-TV
Rcf
Le Denier

Commentaire d’évangile du 23 avril 2020

Commentaire évangile

Services diocésains


Commentaire proposé par P. François-Xavier Genneville

Lire l’évangile en cliquant ici

Evangile du 23 avril 2020Etonnement, le temps qui suivit la résurrection du Seigneur Jésus ne fut pas pour les apôtres qu’un temps de joie. De nombreuses fois ces semaines furent aussi remplies de peurs ! Peur de ce Jésus ressuscité qu’ils prennent pour un esprit. Peur de ce qui arrive et qu’ils ne comprennent pas encore. Peur de se retrouver de nouveau seuls face à l’annonce de Jésus qui doit monter au ciel. Et ce n’est pas pour rien si les apparitions furent souvent rythmées par ces mots de Jésus : « la paix soit avec vous », ou dit autrement : « n’ayez pas peur… soyez dans la paix ». Ce n’est finalement qu’avec le don de l’Esprit-Saint à la Pentecôte que leurs cœurs et leurs intelligences s’ouvriront complètement et que les reliquats de peur disparaîtront pour ne laisser qu’une joie et une paix débordantes.

Le confinement se poursuit et nous prenons peu à peu conscience que même la joie de bientôt en voir le bout ne signifie pas la fin de toute contrainte et le retour à la vie d’avant, mais l’ouverture d’une nouvelle période de déconfinement encore pleine d’inconnues et d’incertitudes, et cela peut nous faire peur. Ce mélange de joie et de peur… là encore nous communions cette année d’une manière particulière au mystère du temps pascal.

Et comme à chaque fois que nous sommes confrontés à des situations effrayantes, nous cherchons des réponses, des assurances, la sécurité… la paix. Aujourd’hui que de voix s’élèvent de toute part dans notre société : que de vidéos, d’émissions, d’articles, sur tous les sujets et à chaque fois venant d’experts reconnus ou auto-proclamés. Paradoxalement au lieu de nous rassurer toutes ces prises de paroles peuvent se révéler encore plus anxiogènes. Car nous découvrons avec stupeur que dans le domaine scientifique les chercheurs… cherchent (sans forcément être infaillibles mais en faisant de leur mieux nous l’espérons). Que dans le domaine politique les décideurs… décident (sans forcément être infaillibles mais en faisant de leur mieux nous l’espérons)…

Dans cette avalanche de voix, qui croire ? Vers qui se tourner pour espérer trouver une parole sûre et donc apaisante autour de laquelle articuler toutes les autres ?

En nous invitant à croire au Fils, l’évangile de ce jour répond précisément à cette question : dans cette avalanche de voix, nous pouvons croire en Jésus car Lui « vient d’en haut », car Lui « vient du ciel », car Lui est « au-dessus de tous » (répété deux fois pour être sûrs que nous l’entendons bien), car Lui est celui que « Dieu a envoyé ». Nous pouvons aussi croire en Lui car sa parole est fiable, Lui qui « dit les paroles de Dieu », Lui qui « témoigne de ce qu’il a vu et entendu ». Nous pouvons enfin croire en Lui car Il est profondément uni au Créateur et Maître de l’univers, Lui que « le Père aime », Lui auquel le Père « a tout remis dans sa main », Lui enfin qui reçoit de Dieu « l’Esprit sans mesure ». Se tourner vers Lui, c’est donc obtenir à coup sûr la « vie éternelle » ! C’est autour de sa parole que nous devons faire graviter toutes les autres.

Mais comment croire en Lui alors qu’il semble si loin ? Nous retrouvons la peur des apôtres de se retrouver seuls face à l’annonce de Jésus qui doit monter au ciel. Heureusement nous retrouvons aussi la promesse des grâces de la Pentecôte : venant habiter au plus intime de nous-mêmes, l’Esprit-Saint fait disparaître tous les reliquats de nos peurs et ne demeurent qu’une joie et une paix débordantes. Comme pour Jésus, le Père s’adresse à nous par l’Esprit-Saint dans un dialogue intérieur et perpétuel qui nous donne à chaque instant les lumières et les grâces dont nous avons besoin pour avancer dans nos vies et pour trouver le sens de ce qui nous arrive.

Frères et sœurs, jusqu’à la Pentecôte « déconfinons » nos cœurs en invitant d’une manière toute spéciale l’Esprit-Saint, et la paix sera en nous. 

 

Temps musical

Jésus qui m’a brûlé le cœur : https://www.youtube.com/watch?v=IW5Ze-ApNB4

(Didier Rimaud / Jo Akepsimas)

  1. Jésus qui m’as brûlé le cœur
    Au carrefour des Ecritures,
    Ne permets pas que leurs blessures
    En moi se ferment.
    Tourne mes sens à l’intérieur,
    Force mes pas à l’aventure,
    Pour que le feu de ton bonheur
    A d’autres prenne !
  1. La Table où tu voulus t’asseoir,
    Pour la fraction qui te révèle,
    Je la revois : elle étincelle
    De toi, seul Maître !
    Fais que je sorte dans le soir,
    Où trop des miens sont sans nouvelles,
    Et par ton Nom dans mon regard
    Fais-toi connaître !
  1. Leurs yeux ne t’ont jamais trouvé,
    Tu n’entres plus dans leur auberge,
    Et chacun dit : « Où donc irai-je,
    Si Dieu me manque ? »
    Mais ton printemps s’est réveillé
    Dans mes sarments à bout de sève,
    Pour que je sois cet étranger
    Brûlant de Pâques !


Prière
Viens, Esprit Créateur nous visiter,
Viens éclairer l’âme de tes fils,
Emplis nos cœurs de grâce et de lumière,
Toi qui créas toute chose avec amour.

Toi le Don, l’envoyé du Dieu Très Haut,
Tu t’es fait pour nous le Défenseur,
Tu es l’Amour le Feu la source vive,
Force et douceur de la grâce du Seigneur.

Donne-nous les sept dons de ton amour,
Toi le doigt qui œuvres au Nom du Père,
Toi dont il nous promit le règne et la venue,
Toi qui inspires nos langues pour chanter.

Mets en nous ta clarté, embrase-nous,
En nos cœurs, répands l’amour du Père,
Viens fortifier nos corps dans leur faiblesse,
Et donne-nous ta vigueur éternelle.

Chasse au loin l’ennemi qui nous menace,
Hâte-toi de nous donner la paix,
Afin que nous marchions sous ta conduite,
Et que nos vies soient lavées de tout péché.

Fais-nous voir le visage du Très-Haut,
Et révèle-nous celui du Fils,
Et toi l’Esprit commun qui les rassemble,
Viens en nos cœurs, qu’à jamais nous croyions en toi.

Gloire à Dieu notre Père dans les cieux,
Gloire au Fils qui monte des Enfers,
Gloire à l’Esprit de Force et de Sagesse,
Dans tous les siècles des siècles, Amen.


X