Facebook
Agenda
Web-TV
Rcf
Le Denier

Commentaire d’évangile du 21 avril 2020

Commentaire évangile


Commentaire proposé par P. Bernard Noël

C’est dans le temps pascal qu’il nous est donné d’entendre ce dialogue de Jésus avec Nicodème.

Le temps pascal : celui où notre regard sur la vie ne s’en tient pas à ce qui se voit, mais se réjouit même d’une réalité invisible. C’est comme un souffle qui donne la vie : « le vent souffle où il veut : tu entends sa voix, mais tu ne sais ni d’où il vient, ni où il va. »

Le temps pascal ne cesse de nous le rappeler : Dieu est à l’œuvre en nous, comme son souffle de création. L’Esprit, c’est Dieu qui œuvre en nous et pour nous, pour éveiller notre cœur et l’ouvrir à sa rencontre.

Le temps pascal, celui où nous accédons un peu plus au réel de notre être : « nous sommes vivants pour Dieu en Jésus-Christ », comme nous le rappelle Saint Paul dans la nuit de Pâques (Romains 6, 11)

Dans son évangile, Jean ne fait pas que nous raconter la belle histoire de Nicodème. Il nous place avec lui devant l’invitation de Jésus : ne crois-tu pas que ton chemin s’ouvre maintenant sur un autre horizon ? Pourquoi en rester au chemin déjà parcouru ? Sans rien oublier de ce que tu as déjà reçu, n’est-il pas venu pour toi le temps d’ouvrir ta vie à ce plus grand amour, celui de Jésus sur la croix ?

Comme ceux d’Emmaüs, va jusqu’au bout de ton chemin, et du chemin de Jésus au milieu de nous : sur la croix, lui, « le Fils de l’homme est élevé, afin que tout homme qui croit en lui ait la vie éternelle. »

Le temps pascal : pour nous tous baptisés, nés maintenant dans le Christ, unis à lui près du Père, c’est le temps où l’Esprit éveille en nous la liberté d’être  fils, fille, de Dieu par la foi.

 

Texte de Saint Augustin :

« Ecoute l’apôtre qui nous dit : Du moment que vous êtes ressuscités avec le Christ, recherchez ce qui est en haut, là où se trouve le Christ. C’est en haut qu’est votre but, non sur la terre (Col 3, 1-2). De même qu’il est monté aux cieux sans nous quitter, ainsi sommes-nous dès maintenant avec lui dans les cieux, même si ce qu’il a promis n’est pas encore réalisé dans notre corps. Nul n’est monté au ciel sinon celui qui est descendu du ciel, le Fils de l’homme (Jn 3, 13). Jésus parle ainsi à cause de l’unité étroite qui existe entre lui, notre Chef, notre Tête, et nous qui sommes ses membres. Il monte au ciel, mais nous ne sommes pas séparés de lui. » (Sermon 263, 2)

 

Temps musical

Pâque de Jésus Christ :  https://www.youtube.com/watch?v=9UuHHXyuUZM

(Abbaye de Timadeuc) 

  1. Pâque de Jésus-Christ Sauveur !
    Il règne en sa victoire,
    Triomphe de l’amour :
    Ses bras ouverts en croix
    Dressent vers Dieu
    L’angoisse de la vie
    Et portent vers lui nos cœurs.
  1. Vivre ressuscités pour Dieu
    Dans la lumière neuve,
    Aurore de la joie :
    Les hommes surgiront
    Au grand espoir
    Qui monte dans leur corps
    A l’aube de ce matin.
  1. Peuple des baptisés, marqués
    Du sceau de la Promesse,
    Témoins de Jésus-Christ,
    Venez manger la chair,
    Boire le sang
    Du Fils aimé de Dieu,
    Pour vivre de son Esprit.
  1. L’heure paraît déjà : veillez !
    Car Dieu dresse la table
    Aux Noces de l’Agneau :
    Le Maître et le Seigneur
    Vient nous servir
    Le vin de son retour :
    Victoire de charité.

X