Facebook
Agenda
Web-TV
Rcf
Le Denier

Commentaire d’évangile du 20 avril 2020

Commentaire évangile


Commentaire proposé par P. Marc Denaës

Lire l’évangile en ligne en cliquant ici

 RENAITRE ?

Ah, Nicodème, mon frère, je suis avec toi dans la nuit… Mes questions m’enferment dans un labyrinthe qui me paraît sans issue plus efficacement qu’un confinement citoyen ! Que se passe-t-il donc ? Quand cette situation cessera-t-elle ? Et même cessera-t-elle un jour ? Oui, bien sûr, nous comprenons que l’humain passe avant la finance, que la santé ne se vend ni ne s’achète, que les marchés courts et la biodiversité participent à notre bonne santé… Mais je ne suis pas économiste, ni responsable politique, ni scientifique, médecin, psychiatre… Suis-je « spirituel » ? Même la spiritualité devient un immense marché : on nous vend tout un tas de techniques pour méditer, « lâcher-prise », respirer, prendre soin de soi… Alors ?

Oui, avec toi, il me faut sortir de cette nuit paralysante et partir à la rencontre… Mais qui vais-je rencontrer ? Aurais-je l’audace de sortir de ce confinement avec moi-même, mes idées noires qui me font tourner en rond ? Oui, Nicodème, je sais ; comme toi, il faut oser poser la question, naïve à première vue et pourtant si fondamentale : l’histoire est-elle un éternel recommencement ? Quand le Maître te dit qu’il faut « naître d’en-haut », tu comprends qu’il faut « naître une seconde fois » …

Il ne s’agit donc pas de recommencer comme avant ! Quittons ce malentendu. Accueillons la naissance inouïe d’eau et d’Esprit que nous propose le Christ. Naître d’en haut est offert à tous. Tous peuvent accepter le souffle de cet Esprit que nul ne maîtrise, car il est le souffle même de Dieu : il combat nos peurs, nos contradictions, notre espérance parfois défaillante. Tu comprends, Nicodème : Jésus nous conduit à inventer la vie, une vie libre et totalement vécue. Non pas être réanimé, mais ressusciter, être éveillé, debout, yeux et mains ouvertes ; telle est l’attitude du croyant, disciple du Maître qui sort du confinement du tombeau, de la routine, du « on a toujours fait comme ça », du « il n’y a pas d’autre solution » et encore « on a déjà essayé ». Avec Lui, Nicodème, ne nous contentons pas de réparer la vie, mais changeons-la. Comment ? En lui faisant confiance : la vie appelle la vie.

Avec toi, Nicodème, j’apprends que le Maître s’adresse à moi dans un dialogue personnel, ce geste d’Alliance par lequel Dieu lui-même se lie à moi avec ce que j’ai d’unique. Je reçois le don de Dieu à l’intérieur de tout ce qui constitue ma vie concrète. Le don de l’Esprit-Saint n’est pas réservé à une élite. Il est proposé à tous, à ceux et celles qui doutent de leur dignité ou qui se heurtent au mépris des autres. Oui, Nicodème, encourageons-nous à nous estimer nous-mêmes à cause de cette dignité personnelle dont la source se trouve dans l’Esprit-Saint. Il nous empêche de nous résigner à ce qui amoindrit ou handicape notre humanité. Il réveille la conscience pour lutter contre les tentations de découragement et même de désespérance. Renaître d’en haut nous permet de faire face et de nous relever s’il nous arrive de tomber, et ainsi d’être les témoins de Jésus-Christ mort et ressuscité.

Marc Denaës, prêtre

 

Temps musical

Dans la puissance de l’esprit : https://www.youtube.com/watch?v=DMKyduZvyAg

(Daniel Bourgeois / Jacques Berthier / ADF Musique)

Dans la puissance de l’Esprit,
Christ est ressuscité des morts. Alléluia !
Dans la puissance de l’Esprit,
Christ nous délivre de la mort. Alléluia !

 

  1. Réveille-toi, ô toi qui dors ! Relève-toi d’entre les morts !
    Dans le souffle de son Esprit, Jésus vient te donner sa vie.
    Que brillent sur toi sa lumière et la flamme de son regard.
    Il est ressuscité pour toi, pour que tu sois fils de lumière.

 

  1. Mort, où est-elle ta victoire ? Mort, où s’exerce ton pouvoir ?
    L’Esprit de Dieu souffle où il veut ! L’Esprit de Dieu nous fait revivre.
    Le péché venu par Adam est vaincu par l’Emmanuel.
    Chantons le Christ vainqueur du mal, nouvel Adam, Sauveur du monde !

 

  1. Baptisés dans le Christ Jésus, nous sommes plongés dans sa mort.
    Avec le Christ ressuscité, nous vivons d’une vie nouvelle.
    Que l’Esprit chante dans nos cœurs, le chant victorieux de sa Pâque.
    Si nous mourons avec le Christ, avec lui nous ressuscitons.

 

  1. L’Esprit fait surgir du tombeau Jésus le Fils du Dieu Vivant.
    Il fait revivre notre chair au souffle du monde nouveau.
    Tout ce qui est fruit de l’Esprit est Esprit au cœur de nos vies.
    Nous sommes fils, nous sommes libres et l’Esprit nous fait crier « Père » !

 

  1. Qui pourrait donc nous séparer de l’amour de Dieu notre Père ?
    Il n’a pas épargné son Fils pour nous arracher à la mort !
    Ni le présent, ni l’avenir, ni les Puissances de la Mort.
    Rien ne pourra nous séparer de l’Amour de Dieu en son Fils.

 


X