Facebook
Agenda
Web-TV
Rcf
Le Denier

Commentaire d’évangile du 18 avril 2020

Commentaire évangile


Commentaire proposé par P. Joël Duboisset

Lire l’évangile en ligne en cliquant ici

Lire le commentaire la première fois à haute voix.

Evangile du 18 avril 2020Durant la semaine qui suit la fête de Pâques, les Evangiles mettent en lumière un aspect de la Résurrection du Christ.

Aujourd’hui, Marc souligne la difficulté pour les apôtres d’accueillir la nouvelle de la Résurrection de Jésus,  le texte dit « ils refusèrent de croire ».
C’est peut-être notre difficulté, pour d’autres raisons.

Regardons le cheminement que font les onze.
Marie Madeleine à laquelle jésus est apparu et deux disciples en route, vers Emmaüs, sont venus leur dire « nous l’avons vu » « Il est vivant. » Ils refusèrent de croire.
Marie Madeleine, les deux disciples sont venus dire ce qu’ils avaient vécu : une rencontre avec le Ressuscité. Jésus est venu à leur rencontre et s’est fait reconnaître. C’est quand Jésus lui-même vient les rencontrer qu’ils entrent dans la foi au Ressuscité.
Pour nous, ce sera pareil ; la foi en la résurrection n’est pas au bout de notre réflexion, elle est une expérience : la rencontre avec celui qui a passé les différentes morts.

Pour ceux qui ont connu Jésus durant sa vie terrestre, il y a un passage à faire : accepter qu’Il vienne les rencontrer, vivre avec eux, dans une présence désormais autre. « Je suis avec vous jusqu’à la fin des temps »
Nous sommes invités à demander la grâce de L’accueillir tel qu’il est désormais.

Qu’est-ce que cette rencontre est venue révéler, relever chez les onze, pour le collège des onze ou pour chacun, Marc ne le dit pas. Ils sont habités par la présence du Christ. Et peuvent désormais entendre l’envoi « allez porter la Bonne nouvelle à toute la création » ce que vous vivez de nouveau est vie pour la création.

Et nous ? A nous de dire comment le Ressuscité est venu ou vient nous rejoindre. Le Christ vient nous rencontrer là où nous sommes.
La résurrection du Christ sera une Bonne nouvelle si nous pouvons dire quels passages nous faisons, chemins qui nous ouvrent à des chemins de vie : sortir de nos rancunes,… de nos enfermements, … s’ouvrir à une prière plus personnelle,…faire plus attention aux autres,…
Prenons le temps de regarder ce que nous vivons sous le regard du Ressuscité, d’accueillir les gestes de vie nouvelle.

Que le Seigneur n’arrête pas l’œuvre qui a commencé en nos cœurs !

Temps musical

O nuit de quel éclat : https://www.youtube.com/watch?v=GanX35DT1xs

(CFC / César Geoffray)

  1. Ô nuit, de quel éclat tu resplendis !
    La mort n’a pu garder dans son étreinte le Fils unique.
    Jésus repousse l’ombre et sort vainqueur :
    Christ est ressuscité ! Mais c’est en secret
    Et Dieu seul connaît l’instant où triomphe la vie.
  1. Quelqu’un près de la croix, n’a pas douté :
    La femme jusqu’au jour a porté seule l’espoir du monde.
    Sa foi devance l’heure et sait déjà :
    Christ est ressuscité ! Mais c’est en secret
    Et Dieu seul connaît la joie dont tressaille Marie
  1. Jésus, lumière et vie, demeure en nous !
    Pourquoi chercher encore au tombeau vide un autre signe ?
    L’amour jaillit et chante au fond du cœur :
    Christ est ressuscité ! Mais c’est en secret
    Et Dieu seul connaît le feu qui s’éveille aujourd’hui.

Prière

Psaume 137 (138)

De tout mon cœur, Seigneur, je te rends grâce :
tu as entendu les paroles de ma bouche.
Je te chante en présence des anges,
vers ton temple sacré , je me prosterne.

Je rends grâce à ton nom pour ton amour et ta vérité,
car tu élèves, au-dessus de tout, ton nom et ta parole.
Le jour où tu répondis à mon appel,
tu fis grandir en mon âme la force.

Tous les rois de la terre te rendent grâce
quand ils entendent les paroles de ta bouche.
Ils chantent les chemins du Seigneur :
« Quelle est grande, la gloire du Seigneur ! »

Si haut que soit le Seigneur, il voit le plus humble ;
de loin, il reconnait l’orgueilleux.
Si je marche au milieu des angoisses, tu me fais vivre,
ta main s’abat sur mes ennemis en colère.

Ta droite me rend vainqueur.
Le seigneur fait tout pour moi !
Seigneur, éternel est ton amour :
n’arrête pas l’œuvre de tes mains.


X