Facebook
Agenda
Web-TV
Rcf
Le Denier

Commentaire d’évangile du 17 avril

Commentaire évangile


Commentaire proposé par P. Stephan Smoch

Lire l’évangile en ligne en cliquant ici

Evangile du 17 avrilLe Christ est ressuscité ! Oui, il est vraiment ressuscité ! Très bien, mais quoi faire alors ? Et qu’est ce que cela va changer dans notre vie ?

Certes Jésus ressuscité s’était déjà manifesté par deux fois à ses disciples. Il leur avait soufflé dessus, leur donnant l’Esprit Saint, et leur donnant pouvoir de remettre les péchés (Jn 20,22-23). Mais pour autant, nous retrouvons ces mêmes disciples avec leur barque, les voilà qu’ils retournent à leur métier, la pêche, et en plus ils passent une mauvaise nuit car la prise a été nulle, il n’y a rien dans les filets. Ils sont bien loin de leur premier élan missionnaire, les voilà retournés à des activités de première nécessité, trouver de quoi vivre. Ils sont un peu moroses.

Et pourtant, cette troisième rencontre avec Jésus ressuscité sera pour eux un tournant décisif. En effet cette nuit-là n’est sans doute pas sans leur rappeler leur première pêche miraculeuse (Lc 5,4). De cette évènement, Simon se trouvera pleinement confirmé dans sa mission de Pierre et donc de berger de l’Eglise (Jn 21,15-17). Dans les derniers versets de l’évangile selon saint Jean le prénom Simon sera supplanté par celui de Pierre. Nous connaissons ensuite par le livre des Actes des Apôtres l’action et le rayonnement missionnaire de Pierre, et comment il a été le pasteur de l’Église.

Et nous dans tout cela, comment accueillons-nous Pâques ? Qu’est-ce que cela change pour nous ? Le Christ est ressuscité ! Oui, il est vraiment ressuscité ! Très bien, mais quoi faire alors ?

Le confinement peut nous installer dans une certaine morosité, nous laisser bredouille devant ce temps à remplir. Le quotidien s’étant vidé peu à peu de ses habitudes, le vide peut alors devenir pesant. Mais pour autant, cet espace libre créé par le confinement peut être une chance pour nous pour une nouvelle ou une première rencontre avec le ressuscité. Car Dieu peut se manifester par le murmure d’une brise légère (1R 19,12), telle fut l’expérience du prophète Elie.  De notre côté, en enfant du Père, par notre baptême, Dieu ne nous a-t-il pas donné des oreilles pour entendre ? Encore faut-il pouvoir écouter ! Eh bien justement, ce dépouillement de notre quotidien ne peut-il pas être une chance pour nous, pour nous mettre à l’écoute de Dieu ? Dieu n’est pas le Dieu des morts mais celui des vivants. Jésus est vraiment ressuscité ! Il est vivant ! Alors ouvrons nos oreilles et laissons résonner en nous sa voix. Ainsi, oui, plus rien ne sera comme avant.

Temps musical

Psaume 62 : https://www.youtube.com/watch?v=NfwnUkdmZNo

(Tamié)

2 Dieu, tu es mon Dieu,
   je te cherche dès l’aube : *
mon âme a soif de toi ;
après toi languit ma chair,
terre aride, altérée, sans eau.

3 Je t’ai contemplé au sanctuaire,
j’ai vu ta force et ta gloire.
4 Ton amour vaut mieux que la vie :
tu seras la louange de mes lèvres !

5 Toute ma vie je vais te bénir,
lever les mains en invoquant ton nom.
6 Comme par un festin je serai rassasié ;
la joie sur les lèvres, je dirai ta louange.

7 Dans la nuit, je me souviens de toi
et je reste des heures à te parler.
8 Oui, tu es venu à mon secours :
je crie de joie à l’ombre de tes ailes.
9 Mon âme s’attache à toi,
ta main droite me soutient.

 

Prière

Psaume 117 (118), 1-2.4, 22-24, 25-27a

R/ La pierre qu’ont rejetée les bâtisseurs est devenue la pierre d’angle, Alléluia !

Rendez grâce au Seigneur : Il est bon !

Éternel est son amour !

Oui, que le dise Israël :

Éternel est son amour !

Qu’ils le disent, ceux qui craignent le Seigneur :

Éternel est son amour !

La pierre qu’ont rejetée les bâtisseurs

est devenue la pierre d’angle :

c’est là l’œuvre du Seigneur,

la merveille devant nos yeux.

Voici le jour que fit le Seigneur,

qu’il soit pour nous jour de fête et de joie !

Donne, Seigneur, donne le salut !

Donne, Seigneur, donne la victoire !

Béni soit au nom du Seigneur celui qui vient !

De la maison du Seigneur, nous vous bénissons !

Dieu, le Seigneur, nous illumine.


X