Facebook
Agenda
Web-TV
Rcf
Le Denier

Commentaire d’évangile de dimanche 31 mai, jour de Pentecôte

Commentaire évangile


Commentaire proposé par Jean-Marc Couhert

Lire l’évangile en ligne en cliquant ici

 

 

On dit facilement de quelqu’un qu’il a l’esprit mauvais, tordu ou qu’il a un esprit lucide, brillant, de la présence d’esprit, etc.

Le langage courant nous dit que l’Esprit est là, tout proche de nous puisqu’il pénètre tout jusqu’à nos façons de parler. Pourtant l’Esprit nous échappe puisque nous avons bien du mal à en donner une définition. Nos souvenirs du catéchisme sont le plus souvent bien vagues et ce qu’on dit sur l’Esprit nous parait bien abstrait.

Dire que Dieu est Esprit, c’est donc affirmer qu’il est tout proche de nous en même temps qu’il nous échappe.

Primitivement, dans le langage de la Bible, l’Esprit c’est le vent, le souffle, la respiration comme signe de la vie. L’Esprit de Dieu, c’est l’Esprit créateur qui « planait sur les eaux » au début de la Genèse, celui qui maintient le monde dans l’existence.

Lorsque Jésus nous parle de l’Esprit, il dit « le vent souffle où il veut, tu entends sa voix, mais tu ne sais ni d’où il vient, ni où il va. Ainsi en est-il de quiconque est né de l’Esprit » Jn 3/8

C’est une autre manière de dire qu’il est celui qui agit dans l’histoire et qui crée sans cesse du nouveau. Chacune de nos vies écrit une histoire sainte, mélange de pesanteur et de grâce. Le recul des années me permet de découvrir que ma vie prends un sens et que les événements sont comme des lettres qui, mises à la suite des autres, écrivent une histoire.

C’est dix ou vingt ans plus tard que je comprends mieux la place de telle rencontre ou de tel événement dans ma vie. Ainsi l’Esprit de Dieu agit-il comme celui qui donne un sens. Nous pouvons reconnaître sa trace chaque fois que des hommes font la paix, se retrouvent dans le pardon, l’amitié, luttent pour la justice et renoncent à la violence. La mission de l’Esprit est de nous faire vivre tout ce que Jésus a dit et fait. Il nous le rend présent et vivant aujourd’hui.

L’Esprit n’est pas seulement une lumière qui guide ou une force qui nous fait agir, c’est bien plus que quelque chose, il est Quelqu’un, non pas seulement un don parmi d’autres, mais Dieu en personne, c’est Dieu qui donne la vie.

Certes, nous ne le voyons pas, mais nous voyons ses actes. C’est lui qui accomplit l’homme.

Il fait de nous des personnes, dans ce temps qui nous est donné. Son action c’est l’espérance. Il vient à nous comme une force de contestation qui dit non à ce qui abîme l’homme, il dit un grand oui à ce qui le fait grandir. Il déconfine, il ouvre, fait sauter les verrous du lieu où les apôtres s’étaient réfugiés par peur. Il pousse en avant et les apôtres se retrouvent dans la rue jetés dans l’avenir.

Que l’Esprit nous aide à méditer sur le sens et la valeur de l’existence, sur le genre de vie que nous avons vraiment envie de mener. Une vie raisonnée, une vie où le contact avec ceux que l’on aime compte plus que tout, où la contemplation du beau et de la nature participe à la joie de vivre. Une vie où l’on n’abandonne pas les plus vulnérables, où la solidarité humaine l’emporte.

Ô Seigneur, envoie ton Esprit qui renouvelle la face de la terre et de nos coeurs !…

 

Temps musical

Séquence de la Pentecôte – Veni Sancte Spiritus (J. Revert)

https://www.youtube.com/watch?v=SN130qrWB60

 

Amour qui planais sur les eaux (Patrice de la Tour du Pin / Marcel Godard)

https://www.youtube.com/watch?v=UDQkqORKhhA

 

1
Amour qui planais sur les eaux
Et les berças du premier souffle,
Nos âmes dorment :
Prends-les d’un battement nouveau
Qui reflue au Christ, vers leur source
Pour déborder parmi les hommes.

2
Tu es cette voix qui gémit,
Dans les douleurs de notre monde,
Le nom du Père ;
Mais en retour tu es aussi
La voix apportant sa réponse :
L’amour de Dieu couvre la terre.

3
Tu es la genèse en tout temps,
Tu es le vent qui crie naissance
A l’âme obscure ;
Tu engendres du dedans,
Tu fais tressaillir le silence
Au fond de toute créature.

4
Amour descendant aujourd’hui,
Viens agiter les eaux enfouies
De nos baptêmes,
Qui de la mort de Jésus-Christ
Nous font resurgir dans sa vie :
Tout est amour dans l’amour même.


X