Facebook
Agenda
Web-TV
Rcf
Le Denier

3 décembre


Jeudi 3 décembre, St François Xavier

Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu Matthieu 7, 21.24-27

En ce temps-là, Jésus disait à ses disciples : « Ce n’est pas en me disant : “Seigneur, Seigneur !” qu’on entrera dans le royaume des Cieux, mais c’est en faisant la volonté de mon Père qui est aux cieux. Ainsi, celui qui entend les paroles que je dis là et les met en pratique est comparable à un homme prévoyant qui a construit sa maison sur le roc. La pluie est tombée, les torrents ont dévalé, les vents ont soufflé et se sont abattus sur cette maison ; la maison ne s’est pas écroulée, car elle était fondée sur le roc. Et celui qui entend de moi ces paroles sans les mettre en pratique est comparable à un homme insensé qui a construit sa maison sur le sable. La pluie est tombée, les torrents ont dévalé, les vents ont soufflé, ils sont venus battre cette maison ; la maison s’est écroulée, et son écroulement a été complet. »

Commentaire :

Ces paroles de Jésus concluent le discours d’ouverture de la vie publique de Jésus. En ce temps de l’Avent, nous voilà invités à relire notre vie pour voir sur quoi elle est réellement fondée. Dans la tempête que nous vivons depuis plusieurs mois maintenant, nos existences sont fortement bousculées : peur de la maladie, confinement qui nous coupe de nos relations, gestes barrière qui risquent de nous faire voir tout autre comme un danger potentiel ou nous sentir comme un danger potentiel pour les autres, inquiétude face à la crise économique…

Peut-être ces jours qui nous mènent vers Noël sont-ils l’occasion de revenir aux racines de notre vie chrétienne. Quelle place la méditation de la Parole de Dieu, tient-elle dans ma vie ? Est-elle ma nourriture quotidienne ? Oriente-t-elle ma vie de tous les jours ?

Les semaines qui viennent sont un temps de conversion. Nous sommes invités à nous remettre en marche à la suite du Seigneur. Nous ne pouvons pas encore trop sortir de nos maisons. Mais nous pouvons sans doute essayer d’ouvrir nos fenêtres et nos cœurs. Le confinement nous a peut-être permis de tisser des liens avec nos voisins, qui ne font pas toujours partie de nos relations habituelles. Nous avons pu ou nous pouvons encore repérer les personnes seules ou âgées qui pourraient être heureuses d’une aide pour faire leurs courses, ou simplement d’une petite carte dans leur boite aux lettres pour leur monter qu’on ne les oublie pas… Il y a sans doute aussi bien des possibilités offertes par notre paroisse pour nous rencontrer autrement, pour partager à distance ou prier. Il y a sûrement des initiatives à prendre s’il ne se passe pas grand-chose.

Notre évêque nous invite, cette année encore, à « marcher ensemble » à trouver de nouvelles manières de faire communauté, de nous ouvrir au monde qui nous entoure pour témoigner ensemble de l’Évangile, et prendre notre part de la construction d’une vie plus fraternelle et plus harmonieuse entre les personnes et les groupes humain. Si nous n’avons pas à bâtir la Maison commune dont nous parle le pape François, nous sommes invités à l’entretenir pour qu’elle soit habitable aujourd’hui et confortable pour tous y compris les plus fragiles, et qu’elle le reste pour les générations qui nous suivront.

Que notre marche vers Noël soit un temps de renouveau, personnel et communautaire, nourri de l’Évangile et animé par l’Esprit Saint. Comme St François-Xavier, n’ayons pas peur d’aller vers ceux qui sont loin de l’Eglise.

Prière : Écoute la voix du Seigneur

https://www.youtube.com/watch?v=pdT41EeRXyk

1. Écoute la voix du Seigneur,
Prête l’oreille de ton cœur.
Qui que tu sois ton Dieu t’appelle,
Qui que tu sois il est ton Père.

R Toi qui aimes la vie, ô toi qui veux le bonheur,
réponds en fidèle ouvrier de sa très douce volonté,
réponds en fidèle ouvrier de l’Évangile et de sa paix.

2. Écoute la voix du Seigneur,
Prête l’oreille de ton cœur.
Tu entendras que Dieu fait grâce,
Tu entendras l’Esprit d’audace.

3. Écoute la voix du Seigneur,
Prête l’oreille de ton cœur.
Tu entendras crier les pauvres,
Tu entendras gémir ce monde.

4. Écoute la voix du Seigneur,
Prête l’oreille de ton cœur.
Tu entendras grandir l’Église,
Tu entendras sa paix promise.

5. Écoute la voix du Seigneur,
Prête l’oreille de ton cœur.
Qui que tu sois, fais-toi violence,
Qui que tu sois, rejoins ton frère.

Notre Père

Proposition de Jean-Louis Vincent, prêtre,  Équipe synodalité

> Retour au calendrier

X