Facebook
Agenda
Web-TV
Rcf

Retour sur la Journée du 9 juin 2018 à Ambert

Pastorale du Tourisme et des Loisirs


Journée de formation : « Évangélisateurs : le Père KIM EN JOONG o.p. et le
Père François GASCHON »

Tel était le thème de cette journée qui s’est déroulée le 9 juin 2018 à Ambert. Elle a rassemblé une cinquantaine de personnes qui ont à coeur d’accueillir et de faire découvrir aux touristes nos églises. L’objectif d’une telle journée est de donner des exemples de richesses que recèlent nos paroisses afin de les découvrir et ensuite d’en promouvoir la connaissance.

La matinée s’est déroulée chez les Dominicaines qui possèdent un ensemble de vitraux réalisés par le Père Dominicain d’origine coréenne KIM EN JOONG.

Après leur découverte, en silence, dans un esprit de contemplation, il s’en est suivi un échange sur le thème « Évangéliser par l’art » entre : le Père Kim, le Frère Didier Pentecôte, et Mr Caquineau.

Le Père Kim évangélise par l’art, par le beau, dans une foi profonde qui anime ses gestes, ses perceptions, ses décisions artistiques. Il s’intéresse à la « Lumière éternelle », « Je ne cherche pas la beauté mais la vérité ».

Ses vitraux sont le fruit d’un double héritage : de la peinture orientale qui est un art de la suggestion (vitraux non figuratifs, sans titres) et de la peinture occidentale (influencé par Monet, Bonnard, Matisse et Cézanne).

Homme de prière, d’une foi profonde, il cherche à faire rayonner dans son oeuvre la lumière et la joie de la Résurrection. « Ce qui m’intéresse c’est la libération. L’élan, l’élévation éternelle, le reste est secondaire ». Cela se repère par la dynamique dans le trait, vers le ciel, vers le divin.

Kim dit que le travail des vitraux l’a aidé à pénétrer le mystère de L’Incarnation. « La lumière pénètre la vitre sans casser la vitre. La lumière c’est la grâce divine ». Comme le moindre rayon de lumière illumine un vitrail, de même la Parole de Dieu traverse l’homme pour en révéler ses couleurs et ses richesses. Un court temps d’échange en petits groupes fut proposé autour de la réception de ces vitraux. Ensuite tout l’apport de Mr Caquineau, ami et spécialiste de l’oeuvre de Kim, ne peut être développé ici. Cependant si « contempler par le regard est synonyme de l’écoute de la prédication par la parole, cela peut permettre le passage à l’étape suivante, s’en laisser inspirer pour en vivre »…

Après un excellent déjeuner préparé par les Soeurs, nous avons rejoint la chapelle de l’hôpital. Là le Pierre Tézenas curé de la paroisse St Jean-François Régis en Livradois Forez, a présenté les personnalités évangélisatrices et missionnaires originaires de cette région : Jacques Friteyre, jésuite, martyre de la révolution française, Mgr Douarre en Nouvelle-Calédonie, ou les évêques actuels G. Colomb et F. Fonlupt.

Puis Dom Bruno Samson évoqua la figure du Père François Gaschon (1732-1815), enterré dans la chapelle, dont la cause de béatification est en cours à Rome. L’auditoire eut l’impression de vivre cette période troublée à travers l’histoire de cet homme né sous Louis XV et mort sous Louis XVIII.
Missionnaire humble et dévoué, il eut à coeur de servir l’Évangile en prêchant l’abondance du coeur, la réconciliation, « il avait fait la paix avec tout le monde » dira le sous-préfet à sa mort.

Nous sommes repartis émerveillés par l’accueil des Soeurs, habités par la joie divine, révélée à travers ces deux figures majeures, enrichis pour notre vie de foi et dynamisés pour poursuivre l’oeuvre qui nous est confiée : « Ouvrir le chemin du sens aux visiteurs ! »

Pour l’équipe diocésaine, Anne-Marie LECADET et Sophie BRUANT


X