Facebook
Agenda
Web-TV
Rcf

Temps de l’Avent


Temps de l'Avent

L’auteur de cet article, nous fait part de la résonance
qu’a pour elle sa propre inscription dans l’histoire datée
de la venue du Christ.
Cet avènement, que nous revivons dans l’attente de Noël.

L’ Avent
Quand nous écrivons, en tête de nos lettres : « 2006,2007 et ainsi de suite…, cette date contient une référence à Jésus Christ, car, en effet, nous nous référons au centre de l’Histoire qui est la naissance de Jésus Christ.

Toute l’histoire est ainsi structurée. Cette suite de générations qui se recouvrent les unes les autres, ne sont pas sans lien, bien qu’elles semblent s’oublier, disparaître sans laisser aucune trace. Toutes ces générations vivant au coeur de Jésus Christ et justement si nous datons les évènements par rapport à Lui, c’est que Jésus porte toute l’histoire.

 

Sans le Christ, l’Histoire n’aurait pas de centre :
Toutes les générations se succèderaient au hasard, sans ordre ni raison, mais en Lui justement elles trouvent leur signification parce qu’en Lui elles constituent une seule humanité – davantage : une seule personne.

En écrivant la date et cette année du Seigneur où nous sommes, nous devenons les contemporains de Jésus, et, avec Lui, nous assumons toute l’histoire. Le chrétien est justement celui qui, devenant contemporain de Jésus-Christ, prend sur lui toute cette suite de générations et, avec le Christ les accomplit dans sa propre vie.

 

C’est le sens de l’Avent :
L’Avent récapitule toute l’histoire.

L’Avent représente toute l’Histoire comme une aventure qui demeure encore ouverte, suspendue au choix que nous allons faire de nous-mêmes, car chacun de nous peut modifier toute cette Histoire, lui donner une nouvelle conclusion, la faire monter vers Dieu ou descendre vers soi.

En Jésus-Christ, l’humanité tout entière rassemblée dans son Amour reçoit une dignité nouvelle parce qu’un horizon infini nous est proposé à chacun en remettant entre nos mains toute la destinée, tout le sens de l’Histoire.

espace spirituelle illustration

Cet enfant que nous attendons, apporte donc au monde cette possibilité toute neuve, ce choix infini : au coeur de ce petit enfant, l’Histoire et l’Univers sont suspendus car la Création comme la Rédemption est une histoire à deux, une histoire que Dieu ne peut pas écrire tout seul, parce que c’est une histoire d’amour.

Toute la puissance d’amour de Jésus, suppose notre consentement.

Sans consentement, sans ouverture, le sourire ni la tendresse ne peuvent rien ! « C’est pourquoi la Création est sans cesse remise en question par le choix que nous faisons de nous-mêmes, c’est pourquoi nous sommes tous nécessaires à l’accomplissement du plan de Dieu, comme il peut, hélas, aussi, le mettre en échec. »(Teilhard de Chardin)

« Dans cet immense circuit de la vie, chacun de nous est un segment indispensable, chacun de nous porte un instant toute l’Histoire, tout l’univers, tout le destin de Dieu ! »(François Varillon)

C’est cela que l’Avent veut nous inculquer dans cette récapitulation de l’histoire : avec Jésus, c’est le monde entier qui est remis entre nos mains car il est clair que cette universalité qui embrasse tous les siècles serait vaine et se réduirait à un mot, si elle n’avait pour caution l’intensité de notre amour à l’égard des hommes d’aujourd’hui, à l’égard de ceux qui nous entourent et qui doivent être l’objet immédiat de notre sollicitude et de notre attention.

Il faut nous sensibiliser à ce mystère, à ce secret où toute l’humanité a son destin. C’est vraiment la Vie de Dieu, la Vie du Christ qui se joue en chacun et le Christ, qui porte toute l’Histoire, qui en est le centre, qui dote toues les générations par le don même de Sa grâce, le Christ l’a dit lui-même, de la manière la plus concrète : « C’est moi : dans ce pauvre, c’est moi, dans cet homme qui a faim, qui est nu, qui est en prison, c’est moi, c’est moi qui vient, c’est moi qui frappe, c’est moi qui attends, c’est moi qui suis menacé. »

Nous sommes là au coeur de la vie chrétienne. Vie chrétienne qui est une histoire d’Amour, une histoire à deux, Vie chrétienne axée sur la vie de Jésus Xt. qui veut s’exprimer dans la nôtre. « Pour moi, disait Saint Paul, vivre c’est le Christ » (Ph.1/21)

 

La plénitude de la joie et de la liberté c’est Jésus vivant en nous.
Oui Jésus est l’accomplissement de tout, mais Il ne l’est pas sans nous, aujourd’hui comme hier, Il chemine sur notre route, et, si nous sommes attentifs, si nous faisons un peu de silence en nous, nous le verrons en l’autre, sur le visage des autres, ou bien dans le mystère de notre propre coeur !

« … Nous devons nous préparer à l’Avent, l’Avent de notre Eternité en Xt. » (François Varillon)

Denise P.

X