Facebook
Agenda
Web-TV
Rcf

« Les Béatitudes : un tableau inachevé »


lac de Tiberiade

Pour comprendre la ‘’logique’’ des Béatitudes qui nous paraissent vraiment déroutantes, et pour éviter d’en rester à l’impression d’une revanche qui nous attend plus tard après les épreuves de notre vie actuelle, voici une parabole :

Pour créer le monde et en particulier l’Homme, Dieu a conçu un projet : un monde harmonieux, lumineux, établi sur l’amour. Mais il a voulu faire mieux encore ; il a établi une ébauche, très belle, mais incomplète. Il a pris le risque de laisser à ses créatures humaines le soin d’achever la construction de ce monde. Il les a crées libres.

Et l’Homme s’est mis à l’œuvre, mais il a écouté un mauvais conseiller ; si bien que la suite de l’histoire est constituée d’un mélange d’une réalisation magnifique et de situations tragiques.

Alors Jésus est venu pour nous redire le projet initial de son Père ; il en a inlassablement proclamé, et accompli lui-même, les conditions et les exigences. Et il nous a invité à redevenir, à sa suite, fidèles à la volonté du Père, en nous appelant à  :

– corriger les maladresses, effacer les déviations et nous dépouiller de tout ce qui défigure l’image voulue par Dieu ;
– et travailler en même temps à achever le tableau en fidélité plus grande au projet initial.

Et cela, c’est bien la raison d’être de l’Église !

Nous comprenons peut-être mieux pourquoi les Béatitudes sont déroutantes :
– elles nous redisent le merveilleux projet de Dieu : c’est leur ton lumineux ;
– elles nous rappellent en même temps la nécessité de nous dépouiller et d’apporter des retouches importantes au tableau ! C’est l’appel à la conversion.

Alors, sont bienheureux ceux qui accomplissent cette restauration permanente de notre existence, du monde que nous construisons jour après jour, afin qu’il devienne davantage fidèle à l’image voulue par Dieu.

Bienheureux donc ceux dont la vie va dans ce sens. « Réjouissez-vous, soyez dans l’allégresse, car votre récompense sera grande dans les cieux ! »

Père Philippe Audollent,
Directeur de Publication des Nouvelles du Diocèse de Clermont
 

Edito paru dans les Nouvelles du Diocèse de Clermont du 1er novembre 2013.

X