Facebook
Agenda
Web-TV
Rcf

La Pentecôte


espace spirituel la pentecote

« Quand le jour de la « Pentecôte » arriva, ils étaient réunis tous ensemble. Tout à coup il y eut un bruit qui venait du Ciel, comme le souffle d’un vent violent … » Actes 2, 1-2

« Souffle, vent, langues de feu, en ce jour de Pentecôte ; mais contrairement à la Nativité, pas d’étoile, de chants – contrairement à la Crucifixion, pas de tonnerre ! – Si Pâques a récapitulé toutes les aubes du monde, Pentecôte est simplement le moment du vent ! »
(P. Claverie).

Quel est donc ce vent, ce souffle qui, d’un moment à l’autre transformeespace spirituel la pentecote les disciples, d’hommes apeurés, terrés, isolés … en prédicateurs imprévisibles, et prêts à leur tour à donner leur vie pour faire connaître Jésus Christ ? Et par Lui de les conduire au Père comme ils y ont été eux-mêmes conduits. ?

Les disciples étaient réunis, ils ne doutaient plus de la Résurrection, mais ils leur manquait ce souffle divin pour se : mettre en route … ce souffle qui va leur permettre de balayer toutes leurs craintes : alors tout leur paraît simple, tout devient clair dans leur esprit … comment garder pour eux les merveilles que le Christ leur a fait partager et vivre.

Pourquoi à présent se sentent-ils tout autre ? Le don des langues est sans doute réel, mais il est symbolique. Ils comprennent que le monde a changé autour d’eux, les gens, la nature sont les mêmes qu’avant le « souffle », mais la vision qu’ils en ont se trouve modifiée.

 

En réalité, cette intelligence des autres, et de ce qui les entoure est la conséquence de l’enseignement du Christ : « celui qui aime son prochain … » constate que ce dernier, devient transparent pour lui, ils comprennent enfin, ils sont en progrès dans l’intelligence de leur prochain et du monde. Ils croient enfin en un univers réconcilié. Ils ont enfin l’espérance, l’espoir que tout peut et va changer.

C’est à cette impossibilité que l’Esprit doit répondre et a répondu : celui qui croit en Christ ne connaîtra plus jamais la désespérance.

Intelligence et espoir, voilà bien le double secret de cette fête de la Pentecôte, les disciples en sont conscients, et quittent leur refuge, commencent leur prédication. N’avons-nous pas, à notre tour ce devoir d’obéir à l’Esprit et de voir le monde avec un regard nouveau, plein d’espérance et de Joie. Devoir de percevoir en l’autre, un homme qui a droit à la vérité, droit à l’attention, droit à l’amour, droit de savoir qui est le Christ, droit de l’accepter ou de le rejeter ; mais notre devoir, à nous, baptisés en ce Christ, dans lequel nous croyons, n’est-il pas, comme les disciples de sortir de nous-mêmes, de nos peurs, de nos égoïsmes, de notre petite vie, et de nous ouvrir au souffle divin, de nous laisser pousser par lui et d’aller vers nos frères ?

Ce qui nous est aussi rendu par ce souffle puissant c’est l’Espoir, vertu qui nous paraît inaccessible. La Foi en Christ existe depuis vingt siècles. Les guerres, les atrocités programmées ou pas, n’ont jamais cessé ; pendant des siècles les chrétiens se sont impitoyablement massacrés entre eux parce qu’ils ne lisaient pas les Livres Saints avec les mêmes lunettes… est-ce que l’espoir n’est pas dérisoire, croire qu’un jour, dans l’Esprit, « l’univers sera réconcilié ? » (1)
L’Esprit : c’est Dieu actif dans nos vies, c’est Lui qui nous met en mouvement, et si c’est l’Esprit qui nous fait fils, c’est lui aussi qui nous rend frères.

En cette journée de Pentecôte les hommes ont été appelés à se comprendre, à s’entendre, mais en gardant leurs différences. Tel le Corps (St Paul aux 1 Cor.12) chaque fois que nous établissons des liens véritables, libérants et créateurs, nous sommes sous la mouvance de l’Esprit.

« Redressez-vous, prenez l’Esprit, comme une voile prend le vent » (2)

« Pénètre au cœur du monde et tu trouveras Dieu. Pénètre au coeur de Dieu et tu trouveras tes frères ! »

Denise P.

 

(1) Teilhard de Chardin. (L’homme et le mystère du Cosmos)
(2) Didier Rimaud.

X