Facebook
Agenda
Web-TV
Rcf

Pèlerinage à Luzillat le 31 mai 2018 : EN chemin avec Notre-Dame des Moissons

MCR


Des quatre coins du département, les membres du MCR sont arrivés qui en voiture, qui en car à Luzillat où ils ont été accueillis par l’Équipe du lieu, Père Bernard  ROUX, notre présidente Chantal et les membres du Comité.

S’il existe pour la montagne le pèlerinage de Vassivière, c’est à Mongacon que les pèlerins habitant la plaine de Limagne se rendent le premier dimanche de juillet pour célébrer Notre-Dame des Moissons.

Pour mieux comprendre et découvrir le pays nous avons eu la chance d’avoir plusieurs témoignages variés et complémentaires.

Le Père VARNAS précise l’organisation pastorale du territoire qui regroupe 66 communes et 76 000 habitants servis par 3 curés pour 4 paroisses qui exercent leur ministère « in solidum » : sans fusion des paroisses mais avec association des forces.

La population augmente significativement en Limagne, ainsi arrivent de nombreuses jeunes familles demandant le baptême pour leurs enfants.

Ce territoire est marqué par la présence de gens du voyage catholiques qui nous ont fait part de leurs difficultés d’implantation : ils étaient l’étranger, le Père Joseph les a beaucoup aidés. Face aux difficultés d’accueillir toutes ces familles, il a fallu inventer des choses nouvelles et que chacun devienne acteur dans l’Église car nous sommes tous missionnaires.

Monsieur DUMAS de VAULX expose, en scientifique, la formation de la faille de la Limagne et de la plaine éponyme.

Madame DUMAS de VAULX nous  fait un historique passionnant de l’époque celtique à nos jours ponctué d’anecdotes.

Au XVIIIe siècle, la région était riche, les céréales y étaient cultivées, du bétail était élevé dont les peaux étaient traitées dans les tanneries de Maringues. Les céréales, le sel, les peaux étaient stockées dans de nombreux entrepôts.

Nathanaël JACQUARD, jeune agriculteur a choisi le maraîchage bio ; porté par une volonté d’être actif dans la création et participer à ce que la vie soit meilleure après son passage, il met ainsi en adéquation ce qu’il croit et ce qu’il vit.

Jean QUINET défend une agriculture raisonnée pour répondre à la demande sans tomber dans la productivité intensive des cultures et l’utilisation excessive des traitements chimiques… ; Françoise Redon aura les mêmes propos un peu plus tard.

Le MCR à Luzillat

Au terme de cette riche matinée, nous avons vécu une belle célébration eucharistique joyeuse et priante ; Bernard  rappelle le sens des symboles : la table, l’ambon, la gerbe de blé dans ce pays de Limagne où la vie rurale trouve son sens dans la parole que Dieu sème en chacun.  » Si le grain de blé meurt, il porte beaucoup de fruits. »

À l’offertoire, les participants ont apporté de la terre de Limagne, une gerbe de blé et les images des épis de blé où chacun avait écrit «  un fruit » « Seigneur, nous vous offrons ce pain frais de la terre et du travail des hommes… »

Le Christ  croit en nous tous, il sème en chacun. À nous de discerner ce que Dieu sème dans nos vies.

Après un repas-partagé tiré du sac, Myriam CAVAROT nous a conté « l’histoire du loup et du paysan » illustrant le long chemin de la graine au pain.

L’accordéoniste des gens du voyage assurait en musique les intermèdes.

Les pèlerins à pied, en bus, automobile ont rejoint le pied de la bute de Mongacon. Bravant la menace de l’orage tous ont parcouru en chantant le chemin jusqu’à Notre Dame des Moissons.

Les participants se sont ensuite retrouvés à l’église de Luzillat pour l’envoi. Merci aux secouristes de l’Ordre de Malte pour leur engagement.

La découverte de la plaine de la Limagne, de ses habitants, de son économie, du sanctuaire de Mongacon  fut un plaisir pour tous. Si le soleil a fait de timides apparitions, il était bien dans tous les cœurs.

Merci à toute l’Équipe d’organisation qui a permis un déroulement sans faille de cette belle journée.

Anne-Marie et Nicole, participantes


X