Facebook
Agenda
Rcf

Le diocèse de Clermont : un archidiocèse

Le Diocèse : histoire


Le diocèse de Clermont devient archidiocèse de la Province d’Auvergne.

Par décret du 8 décembre 2002, à la demande des Évêques français, la Congrégation Romaine pour les Évêques a institué une nouvelle organisation des Provinces ecclésiastiques de France.

Les Provinces ecclésiastiques sont constituées par le regroupement de plusieurs diocèses d’un territoire donné afin « de promouvoir l’action pastorale commune à divers diocèses voisins selon les circonstances de personnes de lieux, et pour mieux favoriser les relations mutuelles entre évêques diocésains. » (Code de droit canonique art. 431-1).

 

Concernant le diocèse de Clermont

Carte du diocèse de ClermontPar ailleurs, dans le cadre de cette réorganisation en 15 Provinces ecclésiastiques, 5 diocèses de France, dont celui de Clermont, sont concernés par un changement de statut dit « canonique » (1).

C’est ainsi que le diocèse de Clermont se voit élevé d’Église épiscopale à la dignité d’Eglise « métropolitaine » c’est-à-dire d’archidiocèse. [Il en est de même pour les diocèses de Dijon, de Montpellier, de Poitiers et de Marseille]. Il en découle que le Diocèse de Clermont prend la dénomination d’archidiocèse, que Monseigneur Hippolyte SIMON est élevé au rang d’archevêque, et que l’évêché prend le nom d’archevêché.

Mgr Simon ne devient en aucun cas le « supérieur hiérarchique » de ses autres frères évêques. Mais en qualité d’archevêque, il reçoit comme mission du Saint-Siège de porter une attention toute particulière à l’esprit de communion et de fraternité entre les diocèses. Néanmoins, en cas de problème grave il peut être amené à intervenir en tant que médiateur, voire en extrême recours à prendre la décision la plus adéquate en concertation avec le Saint-Siège et ses représentants.

Mgr Hippolyte Simon se verra remettre le Pallium, à Rome, des mains du pape Jean-Paul II (large collier de laine blanche constitué de deux larges bandes pendantes marquées de six croix, signe distinctif des archevêques).

 

Diocèse de Clermont et Province d’Auvergne

A dater du 16 décembre 2002, la Province ecclésiastique d’Auvergne, dite « de Clermont », correspond à la Région administrative civile.

Chaque diocèse reste autonome dans ses orientations et décisions, conserve son statut et son caractère indépendant, mais cette réorganisation a pour but de favoriser les relations mutuelles entre les évêques de cette nouvelle Province ecclésiastique (Mgr BRINCARD, diocèse du Puy – Mgr GRUA, diocèse de Saint-Flour – Mgr ROLAND, diocèse de Moulins).

Notons que la concertation autour de réalités communes aux quatre diocèses était amorcée depuis plusieurs années autour de sujets comme : le monde de la santé, le monde et la vie universitaire, l’enseignement catholique, le catéchuménat, la catéchèse, les radios affiliées au réseau RCF, etc. Cette restructuration ne fait donc « qu’officialiser » et renforcer une démarche déjà existante depuis quelques années.

Certains services diocésains seront amenés à travailler plus régulièrement ensemble, et à envisager des collaborations comme c’est déjà le cas pour la plupart des mouvements d’Eglise implantés dans les 4 Diocèses.

On peut aussi souligner que cette décision romaine confirme d’un mode de fonctionnement inter-diocésain déjà bien existant à l’échelle régionale de la région dite « apostolique centre-est » (2). C’est bien dans ce sens que les Évêques de France ont formulé leur demande pour faire avancer leurs réflexions pastorales : tenir compte des pôles de circulation et d’activité en redéfinissant des limites géographiques pour les Provinces ecclésiastiques qui corroborent celles des Régions.

(1) Droit régissant, fonctionnement des diverses instances de l’Eglise catholique et les statuts des hommes et femmes qui la composent.

(2) La région Apostolique Centre-Est était constituée des Diocèses d’Annecy, Autun, Bellay-Ars, Chambéry, Clermont, Grenoble, le Puy, Lyon, Saint-Étienne, Valence, Viviers.

 

Aller plus loin

La France métropolitaine compte actuellement 93 diocèses territoriaux. La date de constitution en Provinces ecclésiastiques date du VIe siècle. Jusqu’à ce jour Clermont était canoniquement rattaché à l’Archidiocèse de Bourges, mais de fait depuis 1961, date de création des 9 « régions apostoliques », le diocèse de Clermont était rattaché à la région apostolique « Centre-Est » Les Provinces ecclésiastiques trouvent leur origine dans un dispositif d’origine romaine : le chef-lieu de la Province romaine, souvent pôle fort d’activité, portait le nom de métropole (du grec mater, mère, et polis, ville : la ville-mère).

 


X