Facebook
Agenda
Web-TV
Rcf

Service des familles


Services des familles Situations particulières Familles Couple Préparation au mariage Service des familles actualités

Le service diocésain chargé des familles rassemble une équipe de chré­tiens envoyés en mission par l’évêque, pour :

  • Pro­mouvoir tout ce qui peut sou­tenir les couples et les fa­milles, à la lumière de l’Évangile et de l’enseignement de l’Église
  • Ren­forcer les liens entre les mou­ve­ments et les faire connaître
  • Col­la­borer avec les paroisses. Ce service est à l’écoute des besoins humains et spi­ri­tuels des per­sonnes dans la com­po­sante fami­liale de leur existence.

Bioéthique

La révision des lois de bioéthique aura lieu fin 2018.

Pour vous accompagner dans votre réflexion sur la bioéthique, les services diocésains de la pastorale de la santé et de la famille vous proposent un rendez-vous régulier.

Actualités

L'équipe

Un délégué diocésain
Guy Fourneret

Une coordinatrice
Bénédicte Le Callennec

Un conseiller spirituel
Père Jean Faure

guy fourneret
benedicte le callennec
jean faure

Permanences

Jeudi et vendredi de 8 h 30 à 16 h 30
Au Centre Diocésain de Pastorale
133, avenue de la République
63000 Clermont-Ferrand
pastofamiliale@centrediocesain63.com
04.73.98.27.88

Billet de la pastorale familiale

La famille face au diagnostic prénatal

Le diagnostic prénatal a pour but « de détecter in utero chez l’embryon ou le fœtus une affection d’une particulière gravité ».

La loi demande que toute femme enceinte soit informée sur la possibilité de recourir à des examens de biologie médicale et d’imagerie permettant d’évaluer les risques d’affections chez l’embryon ou le fœtus.

Ces examens ne sont pas imposés mais souvent généralisés dans la pratique médicale chez toutes les femmes enceintes.

Ce dépistage concerne en particulier la trisomie 21 (T21). Le diagnostic prénatal de la T21 ne relève pas de la médecine préventive, car il n’y a pas de prévention possible de la maladie.

Aujourd’hui se pose la question de l’accès au test (ADNlc) ou  analyse de l’ADN libre circulant  dans le sang maternel, au moins pour la Trisomie 21, pour toutes les femmes enceintes ?

La proposition généralisée du test ADNlcT21 pose divers problèmes moraux :

– Quel niveau de liberté réelle des femmes enceintes face à ces tests et à leur confirmation diagnostique !

– Un nombre exceptionnellement élevé d’interruptions médicales de grossesse (IMG) déjà associé à ce test de dépistage. Une interruption de grossesse n’est-elle pas toujours un traumatisme pour une femme et son entourage, quel que soit le stade où elle est pratiquée ?

– L’accentuation du « défaut majeur d’accueil et d’accompagnement des personnes handicapées de la part de notre société » (CCNE).

Or, une société reste humaine dans l’accueil et la prise en charge des plus vulnérables.

Plutôt que d’allouer des ressources supplémentaires au dépistage de pathologies non guérissables actuellement, il conviendrait d’encourager la recherche en vue d’améliorer la condition des personnes atteintes de ces pathologies et de leurs familles.

Le diagnostic anténatal devrait avoir pour seule finalité la prise en charge médicale des anomalies détectées.

Mais une telle finalité implique un changement de regard sur l’acceptabilité du handicap et un soutien respectueux des personnes porteuses de handicap et de leur famille.

Chaque nouvelle vie nous permet de découvrir la dimension la plus gratuite de l’amour, qui ne cesse jamais de nous surprendre. C’est la beauté d’être aimé avant : les enfants sont aimés avant d’arriver. (Amoris Laetitia §166).

 

Extraits de la fiche diagnostic prénatal du groupe de travail de bioéthique de la CEF.

                                                                                                Guy FOURNERET/Père jean FAURE

 

Livret pour approfondir l'exhortation "la joie de l'amour"

joie de l'amourUn livret (synthèse + questions) pour approfondir seul ou en groupe l’exhortation
« La joie de l’amour » ici

 

Contact
04.73.98.27.88
pastofamiliale@centrediocesain63.com

X