Facebook
Agenda
Web-TV
Rcf

L’église de Saint-Nectaire, un écrin de lumière sur le Mont Cornadore


st nectaire eglise2

L’intérieur de cette église romane majeure, tout comme celui de Notre-Dame du Port, à Clermont-Ferrand, a été restauré sur plus de deux années. Les monuments historiques ont renoué avec la tradition d’un ensemble peint, comme cela était à l’origine. 

st nectaire vue panoramique

Située sur le Mont Cornadore, juste avant le Château de Murol, en direction Besse en Chandesse et des Monts Dore, l’Eglise de Saint Nectaire domine la vallée de la Couze.
Cet édifice roman fait partie des cinq églises dites « majeures » avec ses voisines St Saturnin, l’Abbatiale d’Issoire, ND d’Orcival et ND du Port à Clermont-Ferrand.

L’intérêt du regard porté sur ces bâtiments est bien évidemment d’ordre architectural et patrimonial. On pourrait en rester là, mais une question sous jacente demeure.
Face à l’équilibre, à la beauté, aux décors … face à cet Art Roman si pur, l’esprit interroge : quel sens les bâtisseurs ont-ils voulu donner à cet édifice ? Pourquoi ont-ils investi tant d’énergie ?
La réponse est simple : ces constructions nous disent la foi de ces bâtisseurs !

Le chevet

st nectaire chevet

Le chevet, partie arrière de l’église, est tourné vers l’Orient, partant des absidioles en passant par l’abside (le chœur à l’intérieur), puis le massif barlong (spécifique de l’art roman Auvergnat), pour aboutir au clocher : cette vision entraîne le regard du terrestre au céleste.
La lumière du soleil levant inonde cette partie le matin. Lumière du Christ dans la vie des hommes.

L'entrée ouest

st nectaire tribune

L’entrée Ouest souvent austère va nous conduire de l’ombre à la lumière. Nous retrouvons celle-ci parvenant du chevet. Elle éclaire cet espace circulaire où l’autel, lieu central du culte, occupe le centre.

Les catéchumènes (dans la tradition chrétienne une personne qui n’est pas encore baptisée, mais qui s’instruit pour le devenir) qui se préparaient à cette entrée dans l’Eglise, comme le font certains adultes encore aujourd’hui, cheminaient, comme nous vers ce lieu du sacrifice, vers ce mystère de la mort et de la résurrection du Christ.

A St Nectaire la richesse des thèmes sculptés sur les chapiteaux est importante.

st nectaire bradulus

Ils sont là pour symboliser l’Ecriture, interpeler, enseigner. Ce sont des « livres ouverts » qu’il faut, souvent, se faire expliquer, mais qui parlaient aux contemporains des bâtisseurs.
Vous trouverez sur place des personnes et des outils pour accueillir votre visite.

Mais savons-nous qui était NECTAIRE ?

st nectaire

La tradition rapporte que Nectaire, nommé alors Ypace, était Grec de naissance. Il venait des environs de Byzance où sa famille occupait une haute position. Les parents d’Ypace moururent prématurément et laissèrent leur fils à la tête d’une grande fortune. Les richesses du jeune homme attirèrent la convoitise. Accusé de participer à une conspiration fictive, Ypace vit ses biens confisqués et dut s’enfuir afin d’échapper aux soldats venus l’arrêter. Il se rendit à Rome pour réclamer justice auprès du tribunal de l’empereur.
Dans la capitale impériale, Ypace rencontra des Chrétiens et fut bientôt acquis à leur cause. Cette conversion bouleversa l’existence du jeune Grec et son voyage à Rome n’eut plus la même finalité. Il demanda le baptême. La légende relate que saint Pierre en personne lui conféra le premier sacrement de vie chrétienne et lui donna comme nom de baptême Nectaire.
Le jeune converti décida de consacrer sa vie à l’annonce de la Bonne Nouvelle. Saint Pierre l’ordonna prêtre et lui demanda d’être le coopérateur d’Austremoine dans sa mission d’évangélisation du peuple Arverne. Nectaire partit de Rome accompagné de son fidèle ami Baudime.

st nectaire reliquaire de st baudime

Parvenus en Auvergne, Nectaire et Baudime furent chargés par Austremoine de diffuser l’Evangile dans le « Pays coupé » qui s’étend de la Limagne d’Issoire jusqu’aux Monts Dore.
Nectaire fixa le centre de son apostolat sur le Mont Cornadore au cœur d’une région très anciennement peuplée. Il éleva un sanctuaire où il put se retirer au terme d’une longue vie de prière et de prédication. Nectaire s’éteignit un 9 décembre. Ses disciples déposèrent son corps dans l’oratoire du Mont Cornadore où ne tardèrent pas à aller le rejoindre les dépouilles de ses deux fidèles coopérateurs Baudime et Auditeur. Les miracles opérés autour de leur tombeau firent de l’oratoire un lieu de pèlerinage très fréquenté. Des habitations s’élevèrent autour du Mont Cornadore et, du nom de son fondateur, le bourg ainsi constitué prit le nom de Saint-Nectaire.
L’église romane aurait été édifiée à l’emplacement du sanctuaire primitivement élevé par le saint apôtre.

Il y a aussi d’autres Saint Nectaire

L’église grecque orthodoxe honore la mémoire de plusieurs saint Nectaire :

  • Saint Nectaire, patriarche de Constantinople au moment de la définition du Symbole (profession de foi) de Nicée-Constantinople (381)
  • Saint Nectaire de Karyes ( ? 1500), moine du Mont Athos

Le monde orthodoxe vénère surtout avec ferveur Saint Nectaire d’Egine (1846-1920).
Cet ancien évêque de Pentapole (Lybie) fonda sur l’île d’Egine, près d’Athènes, un monastère de moniales, dédié à la Sainte-Trinité. Fêté le 9 novembre, Nectaire est l’un des saints guérisseurs les plus populaires de l’Eglise grecque et son tombeau d’Egine est au coeur d’un pèlerinage très fréquenté.

st nectaire d 'egine
X