Facebook
Agenda
Web-TV
Rcf

Semaine de Prière pour l’Unité des Chrétiens


Semaine prière des chrétiensAu moins une fois par an, les chrétiens sont invités à se remémorer la prière de Jésus à ses disciples pour que tous soient un afin que le monde croie (cf. Jean 17,21). La Semaine de prière pour l’unité des chrétiens, célébrée du 18 au 25 janvier, a pour thème en 2017 : « Nous réconcilier. L’amour du Christ nous y presse »

 

 

 

 

Dans notre diocèse  :  (dates connues à ce jour )

Mercredi 18 janvier de 19h à  20h30 – Vêpres orthodoxes
suivies d’une méditation œcuménique sur le thème de la semaine de prière (Église orthodoxe roumaine, 43 rue sainte Claire Clermont-Ferrand)

Vendredi 20 janvier à 18h30 – Prière œcuménique 
(Église Sainte Jeanne d’Arc à Clermont-Ferrand)

Dimanche 22 janvier à 10h30 – Prière œcuménique, en présence de Mgr Kalist qui fera la prédication. Elle sera suivie d’un repas (Temple, 11 rue Marmontel à Clermont-Ferrand) Ce dimanche 22 janvier nous sommes particulièrement invités par l’Église Protestante Unie de Clermont-Ferrand. L’horaire (10H30) est inhabituel  et demandera de nous organiser mais il correspond au caractère exceptionnel de cette année. En effet c’est la première fois depuis 500 ans que nous commémorons ensemble l’anniversaire de la Réforme : signe du chemin parcouru.

Mardi 24 janvier 2017 à 20h30 – Prière œcuménique (Eglise de Mozac)

Vendredi 10 mars 2017 à 20h30 au temple
rue marmontel à Clermont- Ferrand : Protestantisme et liberté de conscience, par Yves Krumenacker, professeur d’histoire contemporaine à l’université Jean Moulin, Lyon

Mercredi 22 mars 2017 à 20h30 au temple  :
De Wittenberg à Constantinople : une tentative de dialogue entre Luther et le patriarcat orthodoxe, par le père Gérard Raynaud, prêtre de l’Église orthodoxe roumaine de Clermont.

Vendredi 24 mars 2017 à 20h30 au temple : Le choral luthérien et son utilisation dans la musique de différents compositeurs (Schütz, Bach, Mendelssohn, Brahms, Mahler), 1ere partie, conférence par Angelika Weitzel-Dumoulin, musicologue.

Vendredi 31 mars 2017 à 20h30 au temple : Le choral luthérien et son utilisation dans la musique de différents compositeurs, 2eme partie, par Angelika Weitzel-Dumoulin, musicologue.

Samedi 13 mai à 20h30 au temple : conférence : Luther, ses sources, sa pensée, sa place dans l’histoire, son rapport avec les  Juifs, par Marc Lienhart, professeur émérite d’histoire de la Réforme à l’Université de Strasbourg.

Vendredi 15 septembre 2017 à 20h30 au temple : conférence musicale : Luther et la musique, avec Frédéric Lamantia, organiste du Grand Temple à Lyon.

Le thème de la Semaine de prière pour l’unité des chrétiens 2017
Quand le Comité allemand de coordination s’est réuni à l’automne 2014, deux axes principaux se sont rapidement imposés aux rédacteurs du matériel de cette Semaine de prière pour l’unité des chrétiens : d’une part, il fallait qu’il soit une célébration de l’amour et de la grâce de Dieu, la « justification de l’humanité par la grâce seule », soulignant l’élément principal sur lequel se fondent les Églises issues de la Réforme de Martin Luther ; d’autre part, il devait également reconnaître la douleur causée par les profondes divisions qu’elle a générées et qui ont affecté l’Église, nommer ouvertement les fautes commises et offrir une opportunité de progresser vers la réconciliation. Enfin, c’est l’Exhortation apostolique du Pape François Evangelii Gaudium (« La joie de l’Évangile ») de 2013 qui a fourni le thème de cette année grâce à cette citation : « L’amour du Christ nous presse » (par. 9). Ce verset biblique (2 Co 5, 14), pris dans le cadre de l’ensemble du cinquième chapitre de la Deuxième épître aux Corinthiens, a permis au Comité allemand de formuler le thème de la Semaine de prière pour l’unité des chrétiens 2017.

Commémoration du 500e anniversaire de la Réforme
Les Églises d’Allemagne ont décidé de commémorer cet anniversaire en fêtant le Christ. La Réforme a entraîné pour les chrétiens un recentrement sur la question du salut par la grâce par le moyen de la foi en Jésus-Christ. Nous nous réjouissons dans le salut de Dieu, fondé sur le Christ crucifié qui abolit la division et nous rassemble. La célébration confesse ouvertement et demande pardon pour les péchés de division commis après la Réforme. Notre prière célébrera le Christ et son action réconciliatrice qui incite les chrétiens divisés à devenir des ambassadeurs du Christ, en se faisant ministres de réconciliation. (Unité Chrétienne)
Le texte biblique : 2 Co 5, 14-20
Le passage biblique choisi souligne que la réconciliation est un don de Dieu pour l’ensemble de la Création. « C’était Dieu qui en Christ réconciliait le monde avec lui-même, ne mettant pas leurs fautes au compte des hommes, et mettant en nous la parole de réconciliation » (v. 19). Par effet de l’action divine, la personne réconciliée en Christ est à son tour appelée à proclamer la réconciliation en paroles et en actes : « L’amour de Dieu nous presse » (cf. v. 14). « Nous sommes en ambassade, et par nous, c’est Dieu lui-même qui, en fait, vous adresse un appel. Au nom du Christ, nous vous en supplions, laissez-vous réconcilier avec Dieu » (v. 20). Le texte souligne que cette réconciliation ne sera pas sans sacrifices. Jésus a donné sa vie, il est mort pour nous tous. Les ambassadeurs de réconciliation sont donc appelés, en son nom et à son exemple, à faire don de leurs vies. Ils ne vivent plus pour eux-mêmes ; ils vivent pour lui qui est mort pour eux.
2 Corinthiens 5, 14-20 : “L’amour du Christ nous étreint, à cette pensée qu’un seul est mort pourreconciliation eglises tous et donc que tous sont morts. Et il est mort pour tous afin que les vivants ne vivent plus pour eux-mêmes, mais pour celui qui est mort et ressuscité pour eux. Aussi, désormais, ne connaissons-nous plus personne à la manière humaine. Si nous avons connu le Christ à la manière humaine, maintenant nous ne le connaissons plus ainsi. Aussi, si quelqu’un est en Christ, il est une nouvelle créature. Le monde ancien est passé, voici qu’une réalité nouvelle est là. Tout vient de Dieu, qui nous a réconciliés avec lui par le Christ et nous a confié le ministère de la réconciliation. Car de toute façon, c’était Dieu qui en Christ réconciliait le monde avec lui-même, ne mettant pas leurs fautes au compte des hommes, et mettant en nous la parole de réconciliation. C’est au nom du Christ que nous sommes en ambassade, et par nous, c’est Dieu lui-même qui, en fait, vous adresse un appel. Au nom du Christ, nous vous en supplions, laissez-vous réconcilier avec Dieu.” La Bible – Traduction oecuménique – TOB

Lien pour le document international

Liens pour l'adaptation française

X