Facebook
Agenda
Web-TV
Rcf

Témoignage : Funérailles Hymne à la Vie ?


espace spirituel temoignage

Des laïcs engagés dans la célébration des funérailles témoignent de ce qu’ils vivent.

Aujourd’hui c’est le slogan de la tolérance !
On s’extasie sur la diversité des hommes et des femmes, sur la variété des croyants. C’est sans doute bien, mais il ne faut pas perdre de vue que ce qui nous est commun est au moins aussi important que ces fameuses différences.

Ce qui nous permet de vivre ensemble ce ne sont pas les différences, mais notre commune humanité…
Que c’est beau la vie d’un homme !
Que c’est beau la vie d’un homme qui était Fils de Dieu !

Mais en quoi cela nous touche-t-il ? En quoi cela change-t-il notre vie ? En quoi cela change-t-il notre mort ? Engagée dans le service des funérailles, avec d’autres je me suis posé la question ? 

 

Il m’a fallu 4 ans pour me décider à répondre positivement à l’appel que m’avaient fait les prêtres de ma paroisse ! Pourquoi si longtemps ? C’est un regret, car je m’aperçois que j’ai beaucoup reçu dans ces temps de préparation avec les familles et au cours des célébrations.

Sans pour autant nier la mort corporelle et tout le cortège de souffrances, d’interrogations qui l’accompagnent, lorsque nous célébrons des obsèques, non, nous ne célébrons pas la mort, mais la Vie, la vie de celui qui nous quitte, la Vie dans laquelle il entre pleinement – Vie que lui a donné le Seigneur le jour de son baptême – et qu’il partage désormais avec Lui – Vie du Christ ressuscité !

Il est parfois difficile devant des familles douloureusement touchées de leur parler de Vie, mais pas aussi dur que nous l’imaginons. La plupart des familles rencontrées, avec bien sûr quelques exceptions, ont besoin de paroles d’espérance et de vie – à nous d’être assez remplis de la Parole pour pouvoir découvrir avec eux, dans le cheminement de celui ou celle qui nous quitte, toute les richesses, toutes les choses belles que Dieu a faite en elle… A son insu, parfois.
Sachons en reconnaître le sens… la croissance de l’homme au souffle de son créateur… Sachons Le rencontrer au plus intime de soi, des autres, c’est dans ce mouvement qui prend sa source dans la Pâque du Christ, dans cette dynamique de vie jamais achevée.

Essayons avec ceux avec lesquels nous cheminons lors des célébrations de funérailles, de réentendre ces phrases de l’Epître aux Ephésiens :

  « Enracinés et fondés dans l’Amour, vous aurez la force de comprendre ce qu’est la largeur, la longueur, la profondeur… de connaître l’Amour du Christ… afin de rentrer par toute votre plénitude, dans la plénitude de Dieu » (Ep 3, 17-19)

En ce sens, bonne route à vous tous !

Jésus monta dans la barque et dit à ses disciples : « Passons sur l’autre rive ! » Luc 8,22

DP.

X